Auneuil: la fillette brûlée à 90% par une voisine, "un sale film d'horreur" témoigne un proche

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Auneuil: la fillette brûlée à 90% par une voisine, "un sale film d'horreur" témoigne un proche

Publié le 23/03/2017 à 17:31 - Mise à jour à 17:52
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La petite fille de 3 ans immolée par le feu par une voisine, à Auneuil, mardi, est toujours dans un état grave. L'hôpital parisien dans lequel elle est soignée a déclaré qu'elle avait été brûlée à 90% sur tout le corps. Un proche de la famille a décrit la scène comme "un sale film d'horreur".

Auneuil et toute l'Oise était encore ce jeudi 23 après-midi sous le choc de ce terrible fait divers qui a eu lieu mardi. Alicia, une petite fille de trois ans, qui jouait dans la cour de son immeuble avec sa grande sœur de six ans, a été immolée par le feu par une voisine. Opérée en urgence mercredi, elle est toujours dans un état jugé très grave. L'hôpital de Beauvais où elle est soignée a communiqué sur son état de santé. La fillette a été brûlée au troisième degré sur 90% du corps et son pronostic vital est, donc, toujours engagé. Les médecins l'ont plongée dans le coma. Sa maman, Mélanie, qui a tenté de lui porter secours, a également été blessée et aussi subi une opération.

Sofiel Mokhfi, 26 ans, un ami de la famille contactée par Franceinfo, a témoigné de l'horreur de ce drame. "On dirait un sale film d'horreur" a-t-il déclaré. Il a même expliqué que l'oncle de la fillette a cherché à la venger dès que la mère l'a prévenu. "Il a pris une arme et a voulu attraper le mari de la voisine. Mais ce dernier a fui en voiture et a même renversé le frère".

Vanessa, une autre amie de la maman, dont les deux filles vont à l'école avec Alicia, a lancé une cagnotte en ligne pour aider la famille. A l'initiative de Sofiel, une marche de soutien a également été organisée dimanche 2 avril à Auneuil (prévue à 15h pour le moment). Mais la date pourrait être modifiée. "Tout le monde se connaît ici. J'ai grandi avec la mère de la petite. Faire une marche est la moindre des choses" a expliqué le jeune homme, qui espère que tout Auneuil se mobilisera.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Toujours entre la vie et la mort ce jeudi matin, la petite fille immolée par le feu a été placée dans le coma à l'hôpital de Beauvais.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-