Accident de bus à Millas: émotion très vive sur les réseaux sociaux

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Accident de bus à Millas: émotion très vive sur les réseaux sociaux

Publié le 15/12/2017 à 07:36 - Mise à jour à 07:38
©Capture d'écran BFMTV/Images France Bleu
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un terrible accident est survenu jeudi à Millas dans les Pyrénées-Orientales. Un bus scolaire transport des enfants a été percuté par un TER sur un passage à niveau, faisant quatre jeunes victimes et des blessés. Une vague d'émotion s'est vite répandue sur les réseaux sociaux, où anonymes et célébrités ont apporté leur soutien aux blessés et aux familles de victimes.

Le Sud-Ouest de la France a été plongé dans l'horreur jeudi 14 au soir quand un car scolaire qui transportait une vingtaine d'enfants a été violemment percuté par un train à Millas, dans les Pyrénées-Orientales, sur un passage à niveau.

Le choc a été si violent que le bus, tapé à l'arrière, a été coupé en deux. Quatre enfants ont été tués et vingt autres personnes ont été blessées. Dix d'entre elles, dont on ne connaît pour l'heure ni l'âge ni le sexe, étaient dans un état d'urgence absolue ce vendredi 15 au matin.

Le plan blanc, dispositif mis en place en cas de grande urgence pour que les secours s'organisent au plus vite et que les blessés soient pris en charge, avait rapidement été déclenché jeudi soir.

Alors que le processus d'identification des victimes semblait compliqué après ce terrible accident, la préfecture a annoncé ce vendredi matin que les quatre enfants décédés avaient pu être identifiés.

Lire aussi: accident de bus scolaire à Millas - les précédentes tragédies impliquant des autocars

C'est l'accident de la route, impliquant un bus, le plus grave depuis le drame de Puisseguin.

Très rapidement après que la terrible nouvelle de cet accident mortel a fait le tour des médias, les réseaux sociaux ont été envahis par des messages de soutien et de condoléances pour les blessés et les familles des victimes.

Personnalités politiques, célébrités, sportifs et anonymes ont ainsi posté des messages sur Twitter avec le hashtag #Millas.

Si les personnes connues sont restées sobres, les gens lambda ont montré encore plus d'émotion et de tristesse face à cet accident qui a brisé la vie de plusieurs familles, à seulement dix jours de Noël.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une collision d'une violence inouïe entre un bus et un TER a tué quatre enfants à Millas dans les Pyrénées-Orientales.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-