Chambourcy: un père menace d'égorger son fils et s'en prend à des policiers

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Chambourcy: un père menace d'égorger son fils et s'en prend à des policiers

Publié le 30/04/2017 à 15:49 - Mise à jour à 15:56
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme d'une trentaine d'années a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, à Chambourcy, dans les Yvelines, après avoir menacé de s'en prendre à son petit garçon de trois ans. Lors de son interpellation, il a également agressé des policiers.

Un petit garçon de trois ans s'est retrouvé au milieu de ses parents qui se disputaient violemment vendredi 28 au soir. Les faits se sont déroulés dans la petite commune de Chambourcy, peuplée de quelques 5.800 âmes, dans les Yvelines.

Selon Le Parisien, le père de famille âgé d'une trentaine d'années se disputait avec son épouse, avec laquelle il a été violent, quand il a pris son fils à partie et s'est retranché, armé d'un couteau, dans la chambre de ce dernier, le séquestrant et criant à travers la porte à l'adresse de la mère qu'il allait l'égorger.

Inquiète, la jeune femme a immédiatement prévenu la police qui s'est rendue sur place le plus vite possible. Des agents ont engagé des négociations avec le père, qui a relâché le garçonnet, sain et sauf. Mais lors de son interpellation, l'individu a été pris d'un regain de violence et a tenté de poignarder des policiers, heureusement sans succès. Aucun blessé n'est à déplorer.

Maîtrisé sans trop de difficultés, le trentenaire a été placé en garde à vue, dans la nuit de vendredi 28 à samedi 29, au commissariat de Saint-Germain-en-Laye.

Ce fait divers n'est pas sans rappeler un autre similaire survenue le week-end dernier, à Toulouse, où un père également âgé d'une trentaine d'années, a menacé de jeter sa petite fille, âgée de quatre ans, par la fenêtre, suite à une violente dispute conjugale.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Aucun policier n'a été blessé lors de l'interpellation du père de famille, qui a été maîtrisé rapidement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-