Drogues: une deuxième salle de shoot ouvre ses portes en France, à Strasbourg

Drogues: une deuxième salle de shoot ouvre ses portes en France, à Strasbourg

Publié le 07/11/2016 à 12:52 - Mise à jour à 13:00
©Yorgos Karahalis
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une deuxième salle de shoot a ouvert ses portes ce lundi en France. Située dans le centre de Strasbourg, elle accueillera les toxicomanes tous les jours de 13 à 19 heures afin qu'ils puissent consommer leur drogue à moindre risque.

Après Paris, c'est au tour de Strasbourg d'accueillir ce lundi 7 sa première salle de shoot. Cette structure, destinée à réduire les risques d'infections, de contaminations (VIH, hépatite C), et d'overdoses liés à la prise de drogue, est située en plein cœur de la ville, dans un bâtiment de 300 mètres carrés des Hôpitaux universitaires de Strasbourg. Elle accueillera les toxicomanes tous les jours de 13 à 19 heures afin qu'ils puissent consommer leur drogue à moindre risque. Au total, 80 à 100 personnes sont attendues quotidiennement.

Selon Le Parisien, la salle de shoot, gérée par une association d'aide et de prévention des addictions, se compose de trois espaces: un accueil, une salle d'injection (dont le temps de présence est limité à 30 minutes) et une salle de repos. A l'instar de celle de Paris, les intervenants n'ont pas le droit de pratiquer de gestes mais peuvent donner des conseils.

Cette inauguration intervient trois semaines après l’ouverture de la première salle de shoot à Paris, à l'hôpital Lariboisière dans le Xe arrondissement. Avec le lancement de ces expérimentations, la France a donc rejoint les nombreux pays (Allemagne, Australie, Canada, Espagne, Danemark, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas et Suisse) où de tels espaces ont montré leur efficacité ces dernières années.

Toutefois, ces salles ne font pas l'unanimité. Demandées depuis des années en France par les associations et une partie du corps médical, elles sont très contestées par d'autres spécialistes qui les jugent contre-productives. Quant aux riverains, ils craignent des troubles de voisinage. Pour celles et ceux qui l'ignorent, ces salles sont réservées aux toxicomanes majeurs qui s'injectent des produits qu'ils apportent eux-mêmes. Ils sont surveillés par des personnes qualifiées qui leur fournissent du matériel stérile.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une nouvelle salle de shoot a ouvert ses portes ce lundi en France.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-