Drôme: mort suspecte d'un jeune homme tombé du 3e étage

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 30 décembre 2015 - 15:47
Image
Une voiture de police de nuit.
Crédits
©Arthur Lombard/Flickr
"Les premiers éléments de l'enquête laissent à penser que (la victime) aurait été certainement projeté(e) en dehors de son appartement", selon le procureur.
©Arthur Lombard/Flickr
La mort d'un jeune homme de 24 ans décédé après être tombé de son appartement du 3e étage, est considérée comme suspecte par les enquêteurs. Des traces de sang ont été retrouvées dans le hall de l'immeuble et sur la fenêtre d'où la victime a chuté.

La piste criminelle serait privilégiée. Un jeune homme de 24 ans est décédé après une chute de plusieurs mètres depuis son appartement du troisième étage, mardi 29 en fin d'après-midi à Valence (Drôme), selon une information rapportée par France Bleu. Bien que la chute n'ait été accompagnée d'aucun bruit suspect, par exemple ceux d'une dispute, selon le gardien de l'immeuble qui a assisté à la scène, la police judiciaire a été chargée de l'enquête.

"J'étais en train de distribuer le courrier, il était exactement 17h10, lorsque le corps est tombé à un mètre de mes pieds", a témoigné au micro de France Bleu Abdelaziz, le gardien. Rapidement arrivés sur place, les secours ont alors tenté de réanimer le jeune homme, sans succès. Il est décédé sur place des suites de ses blessures vers 17h30.

Des les premiers instants, la police, elle aussi déployée sur les lieux, a bouclé le quartier, écartant la thèse du suicide. Des traces de sang ont ainsi été retrouvées dans le hall de l'immeuble et sur la fenêtre depuis laquelle est tombée la victime, un jeune homme d'origine guyanaise sans histoire et inconnu des services de police.

"Les premiers éléments de l'enquête laissent à penser qu'il aurait été certainement projeté en dehors de son appartement", a ainsi déclaré le procureur de la République de Valence Alex Perrin. "On ne sait pas précisément comment les choses se sont déroulées", a toutefois concédé le magistrat, ajoutant qu'une autopsie allait être commandée afin de déterminer si "en dehors de la chute, qui vraisemblablement a été l'élément mortel, il a été violenté ou blessé autrement par arme à feu ou éventuellement par arme blanche". Le procureur a enfin précisé que la victime était "a priori" seule dans son appartement au moment des faits "en dehors du ou des agresseurs" éventuel(s), dont le nombre n'a pas pu être déterminé dans un premier temps.

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don