Drôme: un touriste meurt après avoir été piqué par un frelon

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Drôme: un touriste meurt après avoir été piqué par un frelon

Publié le 31/07/2018 à 12:45 - Mise à jour à 12:48
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un touriste hollandais est décédé dans un camping de la Drôme dimanche soir après avoir été piqué par un frelon, à Vercheny. Les secours dépêchés sur place n'ont rien pu faire.

Un Hollandais en vacances dans un camping de la Drôme, à Vercheny, est décédé dimanche 29 au soir. Alors qu'il dînait avec sa famille, l'homme de 59 ans a été piqué par un frelon.

Selon Le Dauphiné Libéré, les pompiers et le Samu ont directement été appelés sur les lieux mais n'ont rien pu faire pour réanimer le vacancier.

Dans la nuit, le quinquagénaire est finalement décédé d'un arrêt cardiaque "consécutif à la piqûre".

A voir aussi: Arrêt cardiaque et coma après une piqûre de guêpe

Comme l'illustre ce drame, les piqûres de frelon sont particulièrement dangereuses, surtout chez les personnes vulnérables ou allergiques.

Il est vivement conseillé de prendre contact avec les secours le plus rapidement possible après avoir été piqué. Dans le même temps, il ne faut pas attendre les premiers symptômes, qui se caractérisent par des difficultés à avaler, des gonflement de la langue, de la gorge ou même des yeux, pour appeler le Samu ou les pompiers.

D'autres symptômes peuvent aussi faire leur apparition. Il n'est donc pas rare qu'une victime de piqûre soit en proie à des malaises, des nausées voire des vomissement ou encore de la fièvre ou bien des éruptions cutanées.

Dans l'attente des secours, il est aussi conseillé de s'allonger en position latérale de sécurité (PLS).

Chaque année, une dizaine de personnes meurent des suites d'une piqûre de frelon en France. Celle-ci sont en effet mortelles lorsqu'elles sont faites dans la bouche ou encore près de l'œil.

A lire aussi:

Attaque mortelle d'abeilles - une femme succombe à des centaines de piqûres

Frelon asiatique - piège, piqûre, différence avec le frelon européen - tout savoir

Nice - une femme contaminée par un virus rare après une piqûre de moustique, les autorités sanitaires appellent à la vigilance

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


dépêchés sur place le Samu et les pompiers n'ont rien pu faire.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-