Dunkerque: un médecin agressé violemment par trois jeunes à la sortie de son cabinet

Dunkerque: un médecin agressé violemment par trois jeunes à la sortie de son cabinet

Publié le 03/05/2017 à 12:17 - Mise à jour à 12:32
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Fin du mois d'avril, un médecin de Dunkerque a été agressé à la sortie de son cabinet par une bande de trois jeunes. Le quinquagénaire, qui vit désormais la boule au ventre, a reçu un violent coup de pied et a été victime d'une fracture du plateau tibial.

A Dunkerque, un médecin a été agressé à la sortie de son cabinet. Les faits se sont déroulés fin du mois d'avril. Alors qu'il était en consultation, l'homme de 55 ans a été dérangé par trois jeunes, installés sur le rebord de sa fenêtre au rez-de-chaussée. "C’est évidemment extrêmement gênant dans un cabinet médical, lorsque vous examinez un patient. Et je leur ai demandé de partir à plusieurs reprises", a-t-il expliqué dans Le généraliste. Seulement voilà: sa requête est restée sans réponse, la bande de jeunes ne semblait pas vouloir traîner ailleurs.

Agacé par leur comportement, le praticien est alors sorti de son cabinet à la fin de ses consultations matinales pour tenter de leur faire entendre raison. Mais la discussion s'est soldée par de la violence. Le quinquagénaire a reçu un violent coup de pied et a été victime d'une fracture du plateau tibial. Suite à quoi, les agresseurs ont pris la fuite. Le médecin, lui, est allé se faire soigner avant de déposer plainte.

Mais le harcèlement s'est intensifié les jours d'après. Obligé de se déplacer à l'aide de béquilles, le médecin a continué à travailler. Et, à son grand désarroi, les jeunes en ont profité pour continuer leur petit manège. Ils sont revenus l’après-midi, puis le lendemain soir. Et cette fois-ci, ils ont tapé sur la porte à plusieurs reprises alors qu'il était en train de recoudre une patiente. Puis, alors que le calme semblait être revenu, les jeunes sont revenus à l'attaque quelques jours plus tard et une nouvelle altercation a eu lieu. La police est intervenue rapidement interpellant les trois jeunes âgés de 13, 14 et 15 ans pour violences en réunion.

Ils ont toutefois été remis en liberté rapidement. Une mauvaise nouvelle pour le praticien qui a désormais peur des représailles. "Je reviens au travail la boule au ventre. C’est une angoisse permanente. J’ai déposé plainte à deux reprises. Je n’ai aucune nouvelle des suites de la procédure", a-t-il expliqué dans La Voix du Nord. Et d'ajouter: "Mes patients ont peur, ma remplaçante ne veut plus venir. Le plus délicat, c’est le soir, quand je termine mes consultations, entre 21h et 21h30. Je m’attends forcément à ce qu’ils reviennent. Et là, qu’est-ce qui va se passer?".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un médecin généraliste a été violemment frappé à Dunkerque.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-