Echirolles: un jeune homme de 19 ans tué par balle, une femme de 50 ans placée en garde à vue

Echirolles: un jeune homme de 19 ans tué par balle, une femme de 50 ans placée en garde à vue

Publié le 08/11/2017 à 07:36 - Mise à jour à 07:37
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 19 ans, résidant d'une cité d'Echirolles en Isère, est mort tué par balle mardi. Il aurait été impliqué dans des affaires de stupéfiants. Les enquêteurs s'orientent vers la piste du règlement de comptes. Une femme de 50 ans, qui aurait eu une altercation avec lui dans la matinée, a été placée en garde à vue.

Un jeune homme de 19 est mort tué par balle mardi en début d'après-midi, avenue de Kimberley, devant une cité d'Echirolles près de Grenoble en Isère, selon le journal Le Dauphiné Libéré qui a rapporté les faits. Deux individus, apparemment des hommes, se sont approchés de lui et la personne à l'arrière lui a tiré dessus. Ils ont ensuite pris la fuite et étaient toujours recherchés par la police ce mercredi 8 au matin.

La victime, transportée dans un état grave au CHU de Grenoble, a rapidement succombé à ses blessures. Une enquête a été ouverte par la police judiciaire, et si aucune piste n'était écartée dans un premier temps, la thèse du règlement de comptes qui a mal tourné était semble-t-il privilégiée.

Toujours selon Le Dauphiné Libéré, une femme de 50 ans a été placée en garde à vie dans le cadre de cette enquête. Elle aurait pris part, avec d'autres habitants de la cité, à une violente altercation avec la victime, le matin même du meurtre. Mais le degré d'implication éventuelle de cette quinquagénaire dans la mort du jeune homme n'a pour l'heure, ce mercredi 8 au matin, pas été révélé par les autorités.

Si la piste du règlement de comptes est privilégiée, c'est aussi à cause du passif de la victime, qui était, selon le parquet, déjà "connu de la justice et de la police pour des affaires de stupéfiants".

Renzo Sulli, le maire d'Echirolles, a réagi dans un communiqué transmis à France Bleu Isère suite à ce drame "qui s'inscrit dans une longue série de violences dans l'agglomération grenobloise". Il a aussi demandé "le renforcement de la lutte contre la délinquance pour neutraliser les auteurs de trafics, mettre fin aux circulations d'armes et apaiser le quotidien des habitants".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime aurait eu une violente altercation avec des habitants de sa cité le matin même de son meurtre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-