Elevage de porcs dans le Tarn: L214 dévoile une nouvelle vidéo choc

Elevage de porcs dans le Tarn: L214 dévoile une nouvelle vidéo choc

Publié le 12/04/2018 à 08:39 - Mise à jour à 08:46
©L214
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L214 a dévoilé ce jeudi matin une vidéo choc d'un élevage porcin tournée en février 2018 dans le village de Peyrole dans le Tarn. L'association de protection animale a porté plainte pour maltraitance et a demandé sa fermeture.

Les images sont une nouvelle fois choquantes. L214 a dévoilé ce jeudi 12 au matin une vidéo (à voir ici) d'un élevage porcin tournée en février 2018 dans le village de Peyrole dans le Tarn. Elle révèle un état d’hygiène "inadmissible" selon les mots de l'association.

"Dans certaines parties des bâtiments, faute de nettoyage, les animaux vivent dans leurs excréments sans avoir d’espace propre et sec où s’allonger", a-t-elle écrit dans un communiqué précisant que les murs, les plafonds et les fenêtres sont couverts de saleté, que les murs sont délabrés mais aussi que des rats morts jonchent les couloirs. Sans oublier de mentionner les mouches qui infestent tous les recoins de l'établissement.

L'association a donc réagi en publiant ces images afin de dénoncer ces conditions d'élevage. Enfermés dans des bâtiments sans jamais voir la lumière du jour, les cochons sont systématiquement mutilés (queue coupée à vif) pour limiter les morsures, fréquentes en raison de l'ennui et de la promiscuité. Seulement voilà: cette mutilation est interdite par la règlementation tout comme le fait de laisser des animaux blessés avec leurs congénères. Dans cette vidéo, les cochons sont nombreux à présenter des plaies aux oreilles ou sur les flancs, des blessures qui s'infectent au contact des autres animaux. L'association a rappelé que l'éleveur était tenu d'isoler les blessés pour les soigner.

Lire aussi - Jambon de Parme: une vidéo choc montre les dessous des élevages italiens

"Le mauvais état sanitaire et le manque de soins aux animaux devraient conduire les services vétérinaires à fermer cet élevage sans délai. Au-delà de ce cas particulier, l’élevage intensif est incompatible avec une prise en considération ne serait-ce que minimale de la sensibilité des animaux. Une société évoluée ne devrait pas tolérer que des êtres sensibles soient traités de cette manière", a expliqué Sébastien Arsac, le directeur des enquêtes de L214.

Face à cette situation intolérable, L214 a donc alerté les services vétérinaires du Tarn (DDPP - Direction départementale de la protection des populations) de l’état sanitaire de cet élevage, déplorant "l’incapacité des services de l’Etat à détecter de telles infractions à la réglementation". Elle a porté plainte pour maltraitance et a demandé la fermeture de l'établissement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un élevage de cochons dans le Tarn a été épinglé par l'association L214.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-