Elle brûle les parties génitales de son mari pour se venger, il est entre la vie et la mort

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Elle brûle les parties génitales de son mari pour se venger, il est entre la vie et la mort

Publié le 16/08/2016 à 12:42 - Mise à jour à 12:45
©Mic/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme a été mise en examen pour avoir castré par le feu, samedi soir à Montpellier, son mari qu'elle accuse de l'avoir maltraitée pendant des années.

Un homme est toujours entre la vie et la mort, ce mardi 16, après avoir été gravement brûlé à l'entrejambe par sa femme, samedi 13 au soir à Montpellier (Hérault). La quinquagénaire, arrêtée dans la foulée, affirme avoir voulu se venger des sévices que lui faisait subir son mari depuis de nombreuses années.

Samedi soir, dans un appartement de Montpellier. La femme aurait commencé par droguer sa victime présumée, en lui faisant ingérer de l'insuline et du Xanax, un puissant anxiolytique. Une fois l'homme endormi, elle lui aurait ensuite brûlé les parties génitales à l'aide d'une bombe aérosol, selon les informations dévoilées par France Bleu Hérault, avant d'être surprise par les forces de l'ordre qui l'ont immédiatement placée en garde à  vue.

Le mari a pour sa part dû être immédiatement évacué vers l'hôpital. Dans le coma du fait de la gravité de ses blessures, il serait encore ce mardi entre la vie et la mort et les médecins ont exprimé leur inquiétude sur son pronostic vital.

La quinquagénaire a justifié lors d'un interrogatoire son acte par les violences que lui aurait fait subir pendant des années son compagnon. Elle a ainsi exprimé une "haine profonde" à son encontre et affirmé vouloir lui faire du mal, sans pour autant chercher à le tuer. Elle a été mise en examen pour tentative de meurtre ainsi qu'actes de torture et de barbarie. Une expertise psychologique approfondie devrait être ordonnée, malgré que les enquêteurs aient souligné la "cohérence" de son discours.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La femme a exprimé une "haine profonde" à l'encontre de son mari et affirmé vouloir lui faire du mal.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-