Elle décapite un homme puis demande à la police qu'on lui rende sa tête

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Elle décapite un homme puis demande à la police qu'on lui rende sa tête

Publié le 10/04/2018 à 15:21 - Mise à jour à 15:27
© SUZANNE CORDEIRO / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un quadragénaire a été arrêtée au début du mois d'avril à Lerona, en Pennsylvanie. Elle est accusé d'avoir décapité son petit ami. Lors de son interpellation, elle a demandé aux policiers de lui "rendre sa tête".

C'est une demande à laquelle ils ne s'attendaient certainement pas. Une femme de 41 ans, soupçonnée d'avoir décapité son petit ami, a demandé aux policiers qui l'arrêtaient de lui "rendre la tête" du défunt.

Les faits se sont déroulés dimanche 1er avril dernier à Lerona, en Pennsylvanie au nord-est des Etats-Unis, selon WowkTV.

A voir aussi: Elle décapite son fils de 7 ans au couteau de cuisine

Les policiers avaient été appelés dans une maison où il ont découvert la femme, Roena Cheryl Mills, couverte de sang et portant un gant à la main gauche. Elle avait tout d'abord expliqué qu'elle s'était ouvert en passant à travers d'une porte en verre et leur avait donné une fausse identité.

Ce n'est qu'après qu'elle leur a expliqué qu'ils devaient lui "rendre sa tête".

Plus tard dans la journée, les forces de l'ordre ont été appelées pour un meurtre dans une autre partie de la ville. Un homme a été retrouvé décapité chez lui, l'une des partie de son corps a en outre été trouvée dans la propriété où a été arrêtée Roena Cheryl Mills.

Le rapprochement a été fait grâce au témoignage du père de la victime: il a assuré que l'homme défunt et la femme arrêtée étaient en couple.

Durant un précédent passage en prison, Roena Cheryl Mills évoquait déjà son désir de tuer quelqu'un selon les employés du centre où elle était retenue.

Elle est aujourd'hui poursuivie pour meurtre au second degré. Elle passera devant un grand jury en juin prochain, le juge a demandé que d'autres expertises sur la quadragénaire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Roena Cheryl Mills a été arrêtée alors qu'elle était couverte de sang.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-