Elle poignarde son mari qui mettait trop de temps à faire les courses de Noël

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Elle poignarde son mari qui mettait trop de temps à faire les courses de Noël

Publié le 24/12/2018 à 16:23 - Mise à jour à 16:34
© Frederic J. BROWN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme victime de violences conjugales a été poignardé par sa femme en décembre dernier parce qu'il avait mis trop de temps à faire les courses de Noël. Sa compagne a été condamnée à 14 ans de prison en juillet dernier et lui, qui a eu un poumon perforé, témoigne maintenant pour mettre en lumière ce type de violences.

Il aurait pu mourir. Stuart Simpson, 45 ans, a été poignardé par sa femme Sonia en décembre 2017. La raison: il avait mis trop de temps à faire ses courses de Noël. Comme beaucoup, il s'était retrouvé dans les queues interminables des magasins, dues à l'afflux de retardataires lors des courses de fin d'année.

A son retour au domicile conjugal à Great Yarmouth, dans le comté de Norfolk en Angleterre, sa femme l'avait alors poignardé et même perforé l'un de ses poumons comme le rapporte le Daily Mail.

Rapidement hospitalisé, l'homme avait pu être soigné. Il était ressorti guéri cinq jour après avoir frôlé la mort. Mais cet épisode dramatique a changé la vie de Stuart Simpson qui a décidé de témoigner de ses années de souffrance.

A voir aussi: Le responsable du supermarché poignardé pour une boîte de chocolats

Car s'il a été poignardé en décembre 2017, il était martyrisé par sa femme depuis dix ans. Celle-ci a d'ailleurs été jugée en juillet dernier et condamnée à 14 ans de prison.

Jalouse maladive, elle l'avait même accusé de l'avoir trompée alors qu'il s'était rendu à l'enterrement de sa mère.

Après une décennie d'abus il milite maintenant pour que les hommes victimes de violences conjugales s'expriment. C'est pour cela qu'un an après les faits, il est revenu sur son histoire dans divers médias locaux: dans l'espoir que ce "tabou" cesse.

"Malheureusement, les hommes qui parlent de leurs émotions sont stigmatisés. Donc jusqu'à ce que nous passions au-delà de ça, les hommes seront toujours en difficulté".

A lire aussi:

Loiret: battue et poignardée à mort sous les yeux de sa petite fille de 4 ans

Yonne: elle refuse de faire l'amour, il la poignarde à mort

Courbevoie: un professeur poignardé à mort par un ancien élève devant son établissement

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme battu a été poignardé par sa femme: il avait mis trop de temps à faire les courses de Noël.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-