Émeutes du Mistral à Grenoble: un ado grièvement blessé à l'oeil

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Émeutes du Mistral à Grenoble: un ado grièvement blessé à l'oeil

Publié le 05/03/2019 à 12:47 - Mise à jour à 13:00
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un adolescent de 16 ans a été blessé à l'oeil lors des violences urbaines qui ont secoué le quartier du Mistral, dans la nuit de samedi 2 à dimanche 3. Il pourrait avoir été touché par un LBD, selon des témoins.

Des témoignages évoquent un projectile qui serait "une balle en caoutchouc". Un adolescent de 16 ans a été gravement blessé à l'œil lors des violences urbaines qui ont agité le quartier du Mistral, à Grenoble, dans la nuit de samedi à dimanche. Une enquête a été ouverte.

Selon les voisins de la mère de la victime, le jeune homme aurait été visé délibérément, il se serait fait "tirer dessus" affirment ainsi ces sources. D'autres vont plus loin et avancent pour leur part que le projectile qui a atteint le garçon à l'oeil serait "un projectile en caoutchouc". Ce qui pourrait laisser penser que c'est donc un lanceur de balle de défense, le fameux "LBD" qui défraye la chronique du fait des nombreux blessés liés à son utilisation par la police dans le cadre de la gestion des manifestations de Gilets jaunes.

La jeune victime n'a pour sa part pas pu apporter de précisions aux enquêteurs. Il aurait ainsi perdu connaissance suite à sa blessure, qui lui a valu d'être hospitalisé.

Lire: Nouvelles tensions lundi soir à Grenoble, 65 véhicules incendiés

La mère de l'adolescent a décidé de porter, selon 20 Minutes. Une enquête pour "violences volontaires avec arme suivies d’une ITT supérieure à huit jours" a été ouverte par le parquet de Grenoble et confiée aux hommes de la sûreté départementale du commissariat de Grenoble.

Les violences lors desquelles la victime a été blessée ont éclaté au Mistral après la mort de deux jeunes hommes originaires du quartier, considéré comme "sensible", lors d'une course poursuite avec la police. Âgés de 17 et 19 ans ils circulaient sans casque sur un deux roues volé. Un équipage de la BAC les a pris en chasse, et les deux jeunes ont alors mortellement percuté un bus.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des témoins avancent que l'ado aurait été victime d'un tir de flashball (illustration).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-