En Seine-Saint-Denis, de la cocaïne dans la cour de l’école maternelle : deux enfants hospitalisés

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

En Seine-Saint-Denis, de la cocaïne dans la cour de l’école maternelle : deux enfants hospitalisés

Publié le 09/10/2020 à 10:24
© Jeff PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Les petits écoliers ont joué avec de la poudre blanche, qui s’est avérée être de la cocaïne. Certains l’ont même portée à la bouche. 
 
Comment de la cocaïne a pu se retrouver dans une cour d’école ? Ce sera à l’enquête confiée à la sûreté territoriale par le parquet de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, de le déterminer.
 
Toujours est-il que jeudi à l’heure de la récréation de l’école maternelle Jules Ferry de Gagny, des enfants de grande section se sont mis à manipuler un petit pochon de cocaïne. Six d’entre eux, âgés de 5 ans, ont été jusqu’à porter la drogue à leur bouche.
 
Symptômes de consommation
 
Se rendant compte de la situation, un membre du personnel aurait ensuite jeté le pochon, d’un gramme maximum selon une source policière.
 
Deux des enfants présentaient des symptômes de consommation de cocaïne, dont les pupilles dilatés. Ils ont été brièvement hospitalisés avant de rentrer chez eux jeudi soir. 
 
Pour le maire DVD de Gagny, Rolin Cranoly, c’est la stupéfaction et la colère :
 
« Je condamne avec la plus grande fermeté l’idée que quelqu’un ait pu pénétrer au sein de l’établissement en possession de cocaïne »
 
La drogue a pu être apportée de l’extérieur, par exemple par un élève, ou volontaire cachée dans l’école, endroit forcément réputé comme peu contrôlé par les forces de l’ordre. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les enquêteurs doivent trouver comment la cocaïne a pu arriver dans l'école

Newsletter





Commentaires

-