Enfant armé dans un clip: un rappeur marseillais crée la polémique

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Enfant armé dans un clip: un rappeur marseillais crée la polémique

Publié le 29/06/2018 à 17:01 - Mise à jour à 17:09
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un rappeur marseillais a récemment créé une polémique en révélant son nouveau clip "Billet", dans lequel on peut apercevoir un petit garçon avec une arme à feu à la main. La vidéo a été supprimée de la chaîne YouTube officielle de l'artiste.

Le rappeur marseillais Elams a récemment provoqué un scandale sur les réseaux sociaux (et partout ailleurs) avec la révélation de son clip Billet, dans lequel il met en scène un petit garçon de 4 ou 5 ans avec une arme à feu à la main.

L'image, bien que fortement choquante et ayant suscité de nombreux commentaires négatifs, n'est pas ce qui a fait supprimer la vidéo de la chaîne YouTube officielle du rappeur.

Ce sont les paroles violentes de ce morceau, dont la vidéo a été tournée à Perpignan dans la cité du Bas-Vernet, qui ont incité la préfecture des Pyrénées-Orientales à condamner l'ensemble de l'œuvre pour "apologie de la violence et incitant à la haine envers les policiers".

"J'ai un contact j'récupère une kalash. Voiture volée, baisse la vitre que j'les canarde. On brûle ton corps, on le jette dans un canal. Une rafale dans la tête et on s'arrache", peut-on notamment entendre avant le refrain.

Lire aussi: Savoie - des détenus tournent un clip de rap dans la prison d'Aiton

"Le Préfet des Pyrénées-Orientales condamne fermement tout propos qui incite à la haine des policiers et plus largement des représentants des forces de sécurité intérieure", indique ainsi le communiqué de la préfecture.

Préfecture qui a aussi annoncé son intention éventuelle de traduire Elams et les producteurs de la vidéo en justice: "L’État se réserve le droit d’entreprendre toutes actions judiciaires à l’encontre du ou des responsables de ce clip".

Ce qui n'a d'ailleurs pas l'air de faire peur au principal intéressé, qui a récemment retweeté un article à ce sujet et continue de faire la promotion de son nouvel album Ce que l'on vit, qui sort le 6 juillet.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le rappeur marseillais Elams a créé la polémique en affichant un enfant avec une arme à feu à la main dans son dernier clip.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-