Enlèvement de Jacqueline Veyrac: la septuagénaire raconte sa séquestration

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Enlèvement de Jacqueline Veyrac: la septuagénaire raconte sa séquestration

Publié le 10/11/2016 à 12:50 - Mise à jour à 13:00
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Enlevée le 24 octobre à Nice et séquestrée durant 48h, Jacqueline Veyrac a finalement été retrouvée saine et sauve. "Le Parisien" a raconté la séquestration de la millionnaire, qui a fait preuve de courage tentant de s'échapper à plusieurs reprises.

Jacqueline Veyrac, une riche hôtelière âgée de 76 ans a été enlevée à Nice le 24 octobre, et séquestrée durant deux jours par ses ravisseurs, avant d'être retrouvée saine et sauve. Deux semaines après son kidnapping devant une pharmacie, Le Parisien a révélé le récit de la septuagénaire.

La riche hôtelière, propriétaire d'un cinq étoiles à Cannes a été ceinturée, molestée, et jetée dans un véhicule, une Renault Kangoo dans laquelle la septuagénaire a été enfermée durant 48h. "Ils m'ont attaché les mains avec des serre-joints en plastique", a-t-elle raconté aux enquêteurs. Ces derniers ont été impressionné du sang-froid dont a fait preuve Jacqueline Veyrac.

Son avocate Me. Sophie Jonquet a salué "un comportement héroïque pour une femme de son âge ayant subi des conditions de séquestration aussi dégradantes".

Les ravisseurs ont roulé pendant un moment avant de s'arrêter et de faire une pause qu'elle a jugé interminable. Pendant ce temps, Jacqueline Veyrac a essayé de retirer ses liens en plastique autour de ses poignets, et de gesticuler tentant de donner des coups dans la camionnette, en vain.

Après sa libération; de profondes entailles ont été constatées montrant la ferveur avec laquelle la septuagénaire a essayé de se libérer. Jacqueline Veyrac a refusé de communiquer avec ses agresseurs, ces derniers lui ont proposé à manger mais la femme a refusé de s'alimenter.

La riche hôtelière a essayé une nouvelle fois de s'enfuir lors d'un autre arrêt, mais ce n'est que mercredi 26 qu'elle a étéretrouvée. Un promeneur l'a entendu donner des coups dans la carrosserie de la camionnette marquant fin du calvaire pour Jacqueline Veyrac qui a donc retrouvé sa liberté.

Au total sept personnes ont été présentées au juge dans le cadre de l'enquête sur son enlèvement. Un restaurateur italien, Giuseppe S. apparaît d'ores et déjà comme le commanditaire présumé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jacqueline Veyrac a été ceinturée, molestée, et jetée à l'arrière d'une Renault Kangoo.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-