Enseignante agressée à Marseille: la grande sœur de la collégienne prend sa défense

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Enseignante agressée à Marseille: la grande sœur de la collégienne prend sa défense

Publié le 18/01/2018 à 11:59 - Mise à jour à 12:08
© FRED DUFOUR / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une professeure a été agressée lundi par l'une de ses élèves de 5e au collège Rosa Parks à Marseille. Elle s'est vu prescrire sept jours d'ITT après être tombée dans les escaliers en fuyant l'adolescente. Ce jeudi, la sœur de cette dernière a tenu à la défendre.

Une professeure de musique du collège Rosa Parks à Marseille s'est vu prescrire sept jours d'ITT après qu'une élève l'a agressée alors que son téléphone portable lui avait été confisqué lundi 15. L'enseignante a alors expliqué à la police avoir été insultée puis rouée de coups par son élève.

Choc psychologique, blessures physiques… la prof a porté plainte pour coups et blessures auprès de la police et l'élève, qui a depuis été entendue, a été exclue temporairement de l'établissement en attendant son conseil de discipline.

A voir aussi: Marseille - une adolescente se fait confisquer son téléphone et frappe sa prof pour le récupérer

Mais la sœur de la jeune suspecte, scolarisée en classe de 5e, a tenu à expliquer son geste et à la défendre. C'est ainsi qu'elle a expliqué ce jeudi 18 à La Provence que l'adolescente avait eu un "réflexe de défense" et n'avait pas volontairement fait de mal à son enseignante.

Selon elle, sa sœur n'a pas supporté les remontrances de sa professeure de musique qui venait de l'exclure de cours et de lui confisquer son téléphone portable. Cependant, elle a assuré que l'adolescente n'avait porté aucun coup à le victime.

"Elle s'est sentie agressée. Elle lui a tiré les cheveux mais ce n'est pas allé plus loin. Elle a rapidement regretté son geste et a tenté d'aller la voir mais elle était déjà partie et ne sait pas ce qu'il s'est passé ensuite", a expliqué la grande sœur.

C'est donc une toute autre version que celle de l'enseignante qui a été présentée ce jeudi. Les enquêteurs devront démêler le vrai du faux pour découvrir ce qui s'est réellement passé. Et surtout après quelles violences, ou non, la professeure s'est vu prescrire sept jours d'interruption totale de travail.

Ce jeudi après-midi, l'établissement sera fermé aux élèves et une réunion entre le directeur des services départementaux de l'Education nationale et le personnel éducatif du collège, placé en zone d'éducation prioritaire, aura lieu.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une enseignante a été agressée par une de ses élèves lundi à Marseille. La sœur de l'élève en question a expliqué son geste.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-