Enterré vivant par sa famille, un nouveau-né survit

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Enterré vivant par sa famille, un nouveau-né survit

Publié le 08/06/2018 à 10:55 - Mise à jour à 11:00
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un nouveau-né a été secouru jeudi au Brésil, après être resté sept heures sous terre. Sa famille l'avait enterré vivant. Une enquête a été ouverture pour déterminer s'il s'agit d'une tentative d'infanticide. L'arrière-grand-mère du bébé a été interpellée. La mère, âgée de seulement 15 ans, a été interrogée.

Un nouveau-né enterrée vivant pas sa famille a survécu après avoir passé sept heures sous terre. L'enfant, qui est une petite fille, a été secourue par les autorités locales après qu'une infirmière, qui a assisté de loin à la scène, a donné l'alerte, pensant cependant que le bébé était mort-né.

Les faits se sont déroulés jeudi 7 dans le parc national du Xingu, dans l'Etat du Mato Grosso au Brésil, qui abrite plusieurs tribus autochtones, dont une tribu indienne de laquelle est issue la famille du bébé sauvé. Il s'agirait de la tribu Kamayura.

Une enquête a été ouverte pour déterminer s'il s'agit d'une tentative d'infanticide ou savoir si la famille pensait que la petite fille était morte à la naissance.

Lire aussi: Chine - un bébé naît quatre ans après la mort de ses parents

Mais la police locale penche, à ce stade des investigations, pour la première hypothèse. Car la mère n'est âgée que de 15 ans, et elle s'est séparée du père du bébé, qui refuse de le reconnaître.

L'arrière-grand-mère du bébé a été interpellée. Elle est suspectée d'être celle qui a pris la décision et qui a enterré l'enfant. D'autres membres de la famille ont été interrogés et devaient encore l'être ce vendredi 8. Les autorités se donnent dix jours pour résoudre cette enquête.

Malgré le calvaire qu'elle a vécu, la petite fille semble avoir été secourue à temps. Le procureur Paulo Roberto do Prado a assuré qu'elle se "portait bien". Elle a tout de même été hospitalisée dans une unité de soins intensifs à Cuiaba, capitale de cet Etat du Brésil.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Au Brésil, un bébé a survécu après avoir été enterré vivant par sa famille. Il est resté sept heures sous terre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-