Eric Drouet reconnaît avoir prémédité son interpellation

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Eric Drouet reconnaît avoir prémédité son interpellation

Publié le 04/01/2019 à 07:06 - Mise à jour à 07:07
© FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Eric Drouet a reconnu avoir prémédité son interpellation et sa garde à vue jeudi dans un live sur Facebook. "On y est allés pour montrer qu'on ne pouvait pas circuler librement hors manifestation", a-t-il notamment expliqué.

Il s'agissait de faire un coup médiatique. Interpellé mercredi 2 au soir près des Champs-Élysées pour "organisation d'une manifestation sans déclaration préalable", le médiatique et controversé Gilet jaune Eric Drouet a finalement reconnu avoir prémédité son interpellation et sa garde à vue. Jeudi 3, au sortir de sa garde à vue, le chauffeur routier avait dénoncé une "arrestation politique".

Très actif sur les réseaux sociaux, il a organisé un live sur Facebook jeudi dans la soirée où il a répondu aux questions de ses soutiens. Un internaute lui a notamment demandé si le gouvernement faisait "exprès de le mettre en garde à vue pour attirer la haine du peuple". 

Lire aussi - "Gilets jaunes": Éric Drouet dénonce une interpellation "politique" avant de nouvelles manifestations

"Nous avons fait ça (organiser la manifestation, ndlr) pour en arriver là. On voulait montrer aux Français qu'on n'était pas libre", a répondu Eric Drouet. Après sa garde ç vue, il avait expliqué avec son avocat avoir simplement voulu se rendre au restaurant avec quelques amis, sans Gilets jaunes. "On y est allés pour montrer qu'on ne pouvait pas circuler librement hors manifestation", a -t-il poursuivi.  "Il va falloir être très intelligent. On va entrer dans une guerre des médias. Hier ce n'était que le début", a également fait savoir le leader Gilet jaune, augiuranbt de nouvelles actions de sa part.

Mercredi dans la journée, il avait appelé dans une vidéo sur Facebook à mener une "action" sur la célèbre artère parisienne."Ce soir, on va pas faire une grosse action mais on veut choquer l'opinion publique. Je sais pas s'il y en aura qui seront avec nous sur les «Champs» (...) On va tous y aller sans gilets", disait-il alors.

Le 22 décembre, Eric Drouet avait déjà été arrêté lors de l'Acte VI des manifestations à Paris pour "port d'arme prohibé" - un bâton - et sera jugé le 5 juin en correctionnelle. Il avait également suscité une controverse en appelant sur BFMTV à "rentrer" dans l'Elysée. S'il s'en est ensuite défendu, sa déclaration a sur le coup semblé appeler au renversement des institutions, ce qui lui a valu une audition par la police.

Voir:

Eric Drouet, "gilet jaune" déterminé et controversé

Le "gilet jaune" Eric Drouet toujours en garde à vue jeudi matin

Interpellation d'Eric Drouet: LFI et RN dénoncent une répression par l'exécutif

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Eric Drouet a reconnu avoir prémédité son interpellation et sa garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-