Espagne: il veut se préparer une boisson à base de Nesquik, et découvre pour 13.000 euros de cocaïne dans la boîte

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Espagne: il veut se préparer une boisson à base de Nesquik, et découvre pour 13.000 euros de cocaïne dans la boîte

Publié le 25/01/2017 à 16:46 - Mise à jour à 16:56
©John Vizcaino/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un Espagnol qui se préparait une boisson chocolatée a eu la surprise de voir que sa boîte de Nesquik servait de cachette à un sachet de cocaïne de 250 grammes. Une enquête a été ouverte pour voir qui a introduit la drogue dans la boîte, et quand la drogue a été dissimulée.

Drôle de surprise –plutôt désagréable tout de même– pour cet Espagnol au moment de se préparer une boisson chocolatée en utilisant pour cela la poudre Nesquik qu’il avait acheté au supermarché. S’apercevant en effet que la grande boîte de plastique jaune caractéristique de la marque n’était pas fermée hermétiquement, il a eu la surprise de découvrir à l’intérieur de celle-ci un sachet renfermant une poudre d’un tout autre genre, d'après le journal Heraldo de Aragon qui a rendu public l'affaire.

Emportant en effet l’élément suspect au poste de police de son domicile, les policiers lui ont confirmé la nature de ce qui avait été glissé dans la boîte: de la cocaïne. Et dans des proportions loin d’être anodines: pas moins de 250 grammes du produit stupéfiant, ce qui représente sur le marché de la cocaïne la bagatelle de 13.000 euros.

La boîte de Nesquik avait été achetée dans un magasin de Saragosse (nord-est du pays) pendant les vacances de Noël. D’après les premiers éléments de l’enquête, la drogue n’aurait pas été introduite dans la boîte dans l’usine de fabrication et de conditionnement de Nestlé. La piste la plus crédible reste donc celle d’un trafiquant ayant disposé le sachet de cocaïne dans la boîte directement à l’intérieur du magasin. Les images de caméras de vidéosurveillance du supermarché vont donc être décortiquées pour faire la lumière sur cette affaire. L’occasion aussi de savoir si le trafiquant qui a caché le produit stupéfiant a eu l’idée pour le moins saugrenue de se saisir de la première boîte de cacao venue qui aurait ensuite été à disposition du premier acheteur venu.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le sachet dissimulait 250 grammes de cocaïne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-