Espagne: un détenu revient d'entre les morts sur la table d'autopsie

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 11 janvier 2018 - 17:00
Image
Le Conseil d'Etat "juge qu’en l’état de la science médicale, la poursuite des traitements est susceptible de caractériser une obstination déraisonnable"
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
En Espagne, un détenu qui a essayé de se suicider s'est réveillé à la morgue juste avant son autopsie.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Gonzalo Montoya Jimenez, un détenu espagnol de 29 ans, s'est réveillé dimanche dans un sac mortuaire, entreposé à la morgue en attente de son autopsie. Le matin même, il avait tenté de suicider. Trois médecins l'ont déclaré mort. Sa famille attend des réponses. Une enquête interne au pénitencier a été ouverte.

C'est un fait divers comme on en voit peu: à la fois insolite mais qui donne des frissons. L'histoire se déroule dans le pénitencier de Villabona, dans les Asturies en Espagne. Dimanche 7, un jeune homme de 29 ans, en prison pour vols de ferrailles, a tenté de mettre fin à ses jours. Les surveillants l'ont retrouvé inanimé dans sa cellule et ont fait appel à un médecin, qui l'a déclaré mort.

Un deuxième médecin, ne détectant aucun signe vital, a livré le même constat. Enfin, un troisième, diligenté par un juge, a aussi déclaré le prévenu comme décédé. Selon les médias espagnols, Gonzalo Montoya Jimenez avait pris des médicaments pour se suicider.

Lire aussi: Espagne - un couple et leur petite fille retrouvés morts sous une tonne de vêtements

Mais deux heures plus tard Gonzalo s'est réveillé à la morgue, enfermé dans un sac mortuaire. Choquée, son épouse a témoigné dans La voz des Asturias. Elle a expliqué qu'il ne pouvait pas parler à son réveil mais qu'il avait réussi "à pousser des petits cris qui ont alerté le médecin légiste". Ce dernier a alors baissé la fermeture éclair du sac en question et le mort-vivant a sorti ses bras.

Toujours selon la même source, Gonzalo, qui va bien en dépit des circonstances (il a attrapé une pneumonie à cause de la température dans la morgue), a demandé après son épouse une fois qu'il a retrouvé la parole, 24 heures après cette terrible mésaventure.

Selon plusieurs experts médicaux cités par différents médias espagnols, la tentative de suicide de Gonzalo l'a sans doute plongé dans un état cataleptique avec rigidité des muscles et battements de cœur quasiment indétectables.

Plusieurs proches du jeune homme se sont rendus devant l'hôpital d'Oviedo, où il a été admis, quand ils ont appris la nouvelle. La famille exige des réponses et envisage de porter plainte contre la prison, qui a par ailleurs ouvert une enquête interne.

A noter qu'il s'agit de la troisième tentative de suicide de Gonzalo Montoya Jimenez. 

À LIRE AUSSI

Image
Mirador-prison
Rennes: un détenu se pend dans sa cellule avec sa ceinture
Un détenu de 53 ans s'est pendu avec sa ceinture dans la nuit de dimanche à ce lundi à la prison Vezin-le-Coquet en Ille-et-Vilaine. Son cadavre a été retrouvé accroch...
10 octobre 2016 - 19:19
Société
Image
Les menottes.
Condé-sur-Sarthe: suicide d'un détenu de 22 ans, une enquête en cours
Un jeune détenu de 22 ans, en prison depuis 2012, s'est suicidé dimanche 21 août dans sa cellule à la maison d'arrêt de Condé-sur-Sarthe (Orne). Une information judici...
29 août 2016 - 19:06
Société