Essonne: des caravanes de gens du voyage bloquent l'A6 pendant plus de 4 heures

Essonne: des caravanes de gens du voyage bloquent l'A6 pendant plus de 4 heures

Publié le 16/02/2015 à 12:02 - Mise à jour à 13:05
©Nicolas José/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Des membres de la communauté des gens du voyage ont bloqué à l'aide de leurs caravanes l'autoroute A6 pendant plusieurs heures, dimanche 15. Après que la police les ait empêchés de s'installer sur un site de l'Essonne, ils protestaient contre l'absence d'aire pouvant les accueillir dans le département.

Ils ont causé une belle pagaille. Des membres de la communauté des gens du voyage ont bloqué, avec plusieurs dizaines de caravanes, l'autoroute A6 en direction de Paris pendant plusieurs heures, dimanche 15 au soir. Cette opération escargot improvisée a entraîné un immense embouteillage sur la section essonnienne de la voie rapide de 18h30 à 22h environ.

Peu auparavant, ils avaient été empêchés de s'installer sur le site d'une tour abandonnée à Evry, par les forces de l'ordre. Mécontents d'avoir été "promené tout le week-end entre le 94 et le 91", selon les déclarations d'un porte-parole de la communauté cité par Le Parisien, les gens du voyage décident alors de ralentir la circulation sur l'autoroute toute proche. Avant de finalement bloquer le passage à hauteur de Viry, dans le sens province-Paris, vers 18h30.

"Nous payons nos impôts, on cherche un endroit inoccupé, et on ne nous a rien proposés, donc nous avons bloqué l’A6", a expliqué le même porte-parole, précisant qu'ils ne souhaitaient pas quitter la région parisienne pour rester près de membres de leur famille soignés dans des hôpitaux de Villejuif (Val-de-Marne) et Paris. "Et il n’y a aucune aire de grand passage dans l’Essonne", a-t-il dénoncé.

La circulation a été très perturbée par cette action et on relevait jusqu'à plus d'une heure pour parcourir une quinzaine de kilomètres. La situation s'est finalement débloquée vers 22h, lorsqu'un site d'accueil a pu être trouvé, dans la zone industrielle de Morangis.

L'autoroute a été "complètement libérée" peu après 22h, a précisé la préfecture de l'Essonne.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gens du voyage ont bloqué l'autoroute pour protester contre l'absence de lieu pour les accueillir dans l'Essonne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-