Essonne: des individus tirent sur un chat et le torturent, il a dû être euthanasié pour abréger ses souffrances

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Essonne: des individus tirent sur un chat et le torturent, il a dû être euthanasié pour abréger ses souffrances

Publié le 17/08/2017 à 13:30 - Mise à jour à 14:07
©Photo Flickr/CC by Damien Clauzel
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un couple a découvert début août que son chat avait été cruellement torturé à Echarcon (Essonne). Les blessures de l'animal étaient telles qu'il a dû être euthanasié.

C'est une mignonne petite boule de poils qui a été suppliciée par des individus sans scrupules. Igo, le chat d'un couple d’Echarcon (Essonne) a été torturé par des inconnus dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 août, rapporte ce jeudi 17 le journal Le Parisien.

C'est le couple qui possédait l'animal torturé qui a choisi de raconter le calvaire qu'a subi leur chat. En rentrant du travail, Thierry découvre avec horreur qu'Igo a été violenté. "Lorsque je suis revenu du travail, je suis allé voir dans la niche, installée dans notre jardin. Il avait l’habitude de s’y poser lorsqu’il avait trop chaud", explique-t-il au quotidien. Et d'ajouter: "il avait plusieurs croûtes sur la tête et avait du mal à tenir debout. Il avait l’arrière-train très irrité. J’ai d’abord pensé qu’il s’était fait percuter par une voiture".

Devant les blessures que présente l'animal, son maître décide de rapidement l'emmener chez le vétérinaire. Ce dernier est catégorique à l'issue d'un premier examen: Igo a été victime de maltraitance. "Des traces de brûlures de cigarettes sont découvertes sur le haut de son dos, plusieurs projectiles de chevrotine de 1,5 mm de diamètre sont retrouvés dans son corps, certaines se sont logées dans le colon, d’autres aux dessus des yeux", liste Le Parisien. Du fait de l'ampleur de ses blessures et de la gravité de son état, Igo a dû être euthanasié. "On aurait pu l’opérer pour tenter de le sauver mais sans certitude. Il souffrait beaucoup trop", se désole Thierry.

Une plainte va être déposée à la gendarmerie pour tenter de mettre la main sur les responsables de cet acte de barbarie. De son côté, le couple a décidé d'alerter ses voisins en racontant le calvaire de leur animal dans une lettre: "Nous avons fait ce courrier pour alerter nos voisins mais aussi toucher les responsables, ou leurs parents. Certains jeunes errent dans les rues, mon fils a eu quelques problèmes avec eux il y a un mois. Mais si c’était une vengeance, j’aurais préféré qu’ils s’amusent à casser un rétroviseur plutôt que de s’attaquer à notre chat".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Igo a été torturé par des inconnus début août (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-