Essonne: deux hommes volent 150 téléphones au Download festival et sont renvoyés dans leur pays d'origine

Essonne: deux hommes volent 150 téléphones au Download festival et sont renvoyés dans leur pays d'origine

Publié le 04/08/2017 à 16:42 - Mise à jour à 16:55
©Wikimedia Commons/ @Down
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux personnes ont été interpellées lors du Download festival pour avoir volé environ 150 téléphones portables aux festivaliers. Après une mesure de rétention, ils auraient été renvoyés dans leur pays.

Ils ont été interpellés dès le premier jour du festival. Deux hommes d'environ 40 ans ont été arrêté par les gendarmes pendant le Download festival, sur la base aérienne du Plessis-Pâté, en Essonne. Ils avaient volé environ 150 téléphones portables aux festivaliers. Après une période de rétention, les deux quadragénaires, originaires des pays de l'Est, ont été renvoyés chez eux rapporte Le Parisien.

Les faits s'étaient déroulés le vendredi 9 juin dernier, lors de la première journée du festival. Alors que 120.000 personnes étaient réunies sur l'ancienne base aérienne de Plessis-Pâté, deux quadragénaires se sont glissé dans la foule pour dérober les téléphones portables des festivaliers.

Les premiers vols ont été signalés durant le concert de Blink-182, aux alentours de 20h. Les gendarmes présents sur place ont commencé à recevoir de nombreuses plaintes pour vol. Au bout de quelques heures, les policiers avaient déjà reçu 104 plaintes pour vol.

Alerté par le nombre important de vol, les quarante gendarmes se sont mobilisés, assistés des 250 agents assurant la sécurité sur le site, pour retrouver les suspects. Au total, trois hommes ont été identifiés mais seulement deux ont été interpellés et 150 téléphones portables ont été saisies. Le troisième suspect a été recherché pendant plusieurs heures mais n'a jamais été interpellé.

Afin de restituer leurs effets personnels aux clients du festival, les gendarmes ont installé un stand au sein de la base aérienne. "Certains sont donc venus récupérer leur téléphone sans même déposer plainte", avait raconté le colonel Jean-Marc Michelet au Parisien. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux hommes ont dérobés environ 150 téléphones dans la foule au festival Download (Illustration édition 2006)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-