Essonne: le chauffard qui a causé la mort d'un CRS en le fauchant s'est rendu à la police ce jeudi

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Essonne: le chauffard qui a causé la mort d'un CRS en le fauchant s'est rendu à la police ce jeudi

Publié le 30/03/2017 à 17:43 - Mise à jour à 17:51
©Mic/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le chauffard qui a pris la fuite après avoir mortellement fauché un CRS en civil dans l'Essonne lundi soir s'est rendu aux autorités ce jeudi vers midi.

La fin d'une cavale. Selon Europe 1, le chauffard qui a mortellement fauché un CRS pendant son jogging lundi 27 à Massy, dans l'Essonne, s'est rendu à la police ce jeudi 30. Selon une source policière, l'automobiliste recherché "s’est présenté vers midi à la Sûreté départementale de l’Essonne", laquelle avait été chargée de l'enquête.

Les enquêteurs n'étaient pas parvenus à localiser le suspect. Mais la récolte de plusieurs témoignages leur avait rapidement permis de retrouver le véhicule du chauffard, une petite citadine grise de location garée dans un box à Massy. Le commissariat de Palaiseau a été chargé de l'enquête pour déterminer les circonstances de ce drame.

Lundi 27 vers 19h un CRS en civil de 26 ans a été mortellement fauché par un automobiliste alors qu'il faisait son jogging à Massy dans l'Essonne. L'homme est mort sur le coup et a ensuite été traîné sur une distance de plus de 40 mètres avait rapporté une source policière. Après avoir percuté le piéton, le chauffard a immédiatement pris la fuite. La marque et la couleur de la voiture avaient été renseignées aux policiers par plusieurs témoins mais pas la plaque d'immatriculation du véhicule.

D'après Le Parisien, la victime s'appelait Jeremy et courrait en bord de Bièvre, entre Massy et Verrières-le-Buisson lorsqu'il a été mortellement fauché au passage piéton d'un carrefour.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'automobiliste recherché "s’est présenté vers midi à la Sûreté départementale de l’Essonne", laquelle avait été chargé de l'enquête

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-