Etats-Unis: deux condamnés à mort exécutés le même jour

Etats-Unis: deux condamnés à mort exécutés le même jour

Publié le 17/05/2019 à 07:32
© / CA. DEPARTMENT OF CORRECTIONS/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Jeudi 16, deux condamnés à mort ont été exécutés aux Etats-Unis, dans deux Etats différents. La justice américaine a mis sept condamnés à mort depuis le début de l'année.

Ils n’ont pas obtenu de grâce de dernière minute: jeudi 16 au soir, deux prisonniers américains ont été exécutés dans deux Etats différents, portant à sept le nombre de condamnés mis à mort dans les prisons américaines depuis le début de l’année 2019.

Pour l’un des deux hommes, aucune décision de dernière minute n’était à attendre, le gouverneur de l’Etat du Tennessee ayant déjà annoncé mardi 14 qu’il n’accorderait pas de faveur au détenu. Donnie Edward Johnson, 68 ans, a donc été exécuté pour avoir tué son épouse en 1984. Celui qui était un jeune trentenaire à l’époque a enfoncé un sac poubelle en plastique dans la gorge de la malheureuse. Lors des trois décennies qu’il a passé en prison, l’homme s’est tourné vers la religion et est même devenu représentant de l’Eglise adventiste auprès de ses codétenus. Plusieurs représentants religieux, dont des évêques catholiques, avaient demandé que la grâce soit accordée, de même que la fille de la victime. Mais il n’en a rien été. Selon les médias locaux, le condamné n’a symboliquement pas pris son dernier repas, demandant plutôt à ses soutiens qu’ils fassent des dons pour nourrir les sans domicile fixe.

Lire aussi: L'Arabie saoudite sous le feu des critiques après des exécutions  massives

Dans l’Alabama, un autre Etat du sud des Etats-Unis, c’est Michael Brandon Samra, 41 ans, qui a été mis à mort dans la soirée. L’homme avait été reconnu coupable d’avoir participé à un quadruple meurtre en 1997 quand il avait 19 ans. Il avait "aidé" un ami, un certain Mark Duke, 16 ans à l’époque, qui, furieux que son père ne lui prête pas sa voiture, avait planifié le meurtre de son père, de sa compagne et des deux petites filles de cette dernière. Les adultes avaient été tués par balles et les enfants égorgés. Les deux jeunes avaient été condamnés à mort, mais Mark Duke, du fait de son jeune âge au moment des faits, avait vu sa peine commuée en prison à vie en 2005. Il n’en a rien été pour Michael Samra même si ses avocats ont essayé jusqu’au bout de mettre en avant cet élément ainsi que son "intelligence très limitée" selon les mots même de la justice.

En 2018, 25 personnes avaient été exécutées aux Etats-Unis. Selon Amnesty International (voir ici), le pays se classe loin derrière les cinq pays exécutant le plus de prisonniers que sont la Chine (au moins 1000 personnes), l’Iran (au moins 253), l’Arabie saoudite (149), le Vietnam (au moins 85) et l’Irak (au moins 52).

Voir aussi:

De plus en plus de peine de mort dans l'Egypte de Sissi 

La Californie suspend la peine de mort

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux condamnés à mort ont reçu une injection létale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-