Etats-Unis: nouveau condamné à mort exécuté dans l'Arkansas

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Etats-Unis: nouveau condamné à mort exécuté dans l'Arkansas

Publié le 28/04/2017 à 10:58 - Mise à jour à 11:23
© HO / Arkansas Department of Correction/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un quatrième prisonnier a été exécuté en huit jours dans l'Arkansas. Jeudi soir, Kenneth Williams, condamné pour plusieurs meurtres, a reçu une injection létale. L'Arkansas a procédé à plusieurs exécutions ces dernières semaines suite à un problème de péremption des produits utilisés.

L'Etat de l'Arkansas a exécuté un nouveau détenu jeudi 27 au soir. Il s'agit du quatrième prisonnier à subir la peine de mort en huit jours.

Kenneth Williams, condamné pour meurtre, a reçu une injection létale. Il avait 38 ans et le quotient intellectuel d'un enfant, a indiqué son avocat.

Depuis huit jours, l'Arkansas a exécuté quatre détenus de façon accélérée. Deux d'entre eux l'ont été lundi 24 dans la même soirée. Tous les recours judiciaires déposés par leurs avocats respectifs pour obtenir un sursis ont été rejetés par les juridictions compétentes, y compris la Cour suprême de Washington.

Au départ, cet Etat du Sud avait prévu l'exécution de huit prisonniers en 11 jours. Un délai très court en raison de la péremption à la fin du mois d'avril d'une substance présente dans les injections létales. Substance par ailleurs controversée.

Face aux différent recours judiciaires contre ces exécutions précipitées et la mobilisation internationale des opposants à la peine de mort, le gouverneur républicain de l'Arkansas, Asa Hutchinson, a dû revoir ses intentions à la baisse. Les tribunaux chargés de trancher sur cette affaire ont décidé de suspendre quatre exécutions sur huit.

Avant le mois d'avril, l'Arkansas n'avait plus recouru à la peine de mort depuis 2005.

Kenneth Williams a été condamné pour avoir tué par balle une étudiante de 19 ans nommée Dominique Hurd en 1998. Il devait initialement être condamné à la réclusion perpétuelle pour son crime. Après s'être évadé du pénitencier en 1999, il a commis deux autres homicides. Pour autant, la fille et la veuve d'une des victimes ont demandé jeudi 27 dans une lettre et un mail adressés au gouverneur Hutchinson d'épargner la vie du meurtrier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Depuis huit jours, l'Arkansas a exécuté quatre détenus de façon accélérée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-