L'étudiant roue de coups son professeur qui avait critiqué son devoir

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'étudiant roue de coups son professeur qui avait critiqué son devoir

Publié le 04/10/2018 à 17:38 - Mise à jour à 18:11
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un étudiant en DUT génie informatique a roué de coups son professeur, lundi sur le campus universitaire toulonnais parce qu'il lui avait adressé des critiques sur un devoir. Il a été placé en détention provisoire.

L'expertise psychiatrique du prévenu avait conclu à des troubles graves de la personnalité. Un étudiant en DUT génie informatique a été présenté en comparution immédiate mardi 2 devant un tribunal de Toulon. Il lui est reproché d'avoir violemment roué de coups un de ses professeurs qui lui avait adressé des critiques sur un devoir qu'il avait rendu.

Le prévenu a toutefois demandé un sursis pour préparer sa défense. Le tribunal a accédé à sa demande et le procès a été renvoyé au 12 novembre prochain, rapporte Var-Matin. Toutefois, dans l'intervalle, l'étudiant a été placé en détention provisoire, et ce "pour éviter le renouvellement de l'infraction", a précisé le tribunal.

Voir - Sa fille est exclue d'un cours, le père va au collège pour gifler le professeur

Il faut dire que le jeune homme n'en est pas à sa première infraction de ce genre. En effet, il avait déjà commis des violences sur un autre professeur dans des circonstances similaires au printemps dernier. A cette occasion, il avait écopé de 4 mois de prison avec sursis. Son procès avait mis en lumière qu'il souffrait d'importants troubles psychologiques.

Les faits qui devaient être jugés mardi avaient eu lieu la veille sur le campus universitaire de la ville de Toulon. L'étudiant avait littéralement roué de coups son professeur qui avait mal noté un devoir. Le jeune homme avait ensuite été interpellé et placé en garde à vue.

Lire aussi:

Meaux: un ancien élève agresse une prof, le collège sous le choc

Vidéo d'une enseignante giflée par un élève à Gagny: pour Blanquer, "c'est exactement ce qui ne doit plus arriver"

Limoges: une maîtresse jugée pour violences sur ses élèves de maternelle

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme était jugé en comparution immédiate.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-