Etudiante violée dans les douches du Crous: le suspect devant la justice

Etudiante violée dans les douches du Crous: le suspect devant la justice

Publié le 24/09/2018 à 12:46 - Mise à jour à 12:53
© Brendan Smialowski / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Lundi et mardi se tient à La Réunion le procès d'un homme suspecté d'avoir violé en 2016 une étudiante dans les douches de sa résidence du Crous, l'établissement public gérant la prise en charge sociale des étudiants. L'individu, qui n'était pas étudiant, a pu rentrer facilement sur les lieux du crime, ce qui a déclenché l'indignation des résidents.

L'affaire avait bouleversé la communauté étudiante de La Réunion qui avait dénoncé la facilité avec lesquelles des personnes étrangères pouvaient pénétrer dans les résidences du Crous. Kévin V. un jeune homme originaire de Saint-Denis dans la département ultramarin comparaît ce lundi 24 et mardi 25 pour répondre du viol d'une jeune fille de 17 ans dans les douches de sa résidence universitaire. Le suspect, lui, n'était pas étudiant et avait réussi à pénétrer les lieux et à repartir sans être inquiété.

Les faits remontent au 26 septembre 2016. La victime qui habite sur le campus du Moufia rentre d'une séance de sport et se rend dans les douches. Là, son agresseur la rejoint et abuse de sa malheureuse jeune fille. Ce sera l'intervention d'un témoin qui mettra l'homme en fuite, mais les services de sécurité ne parviendront pas à le stopper. Il ne sera arrêté que deux mois plus tard, et mis en examen le 23 novembre avant son placement en détention provisoire. Il risque aujourd'hui 15 ans de prison ferme.

Voir aussi: Ivre et quitté par sa petite amie, il viole une enfant lors d'une fête d'anniversaire

Dès le lendemain du viol, des étudiants ont manifesté contre le manque de sécurité de leurs locaux, dénonçant des allers-venues de personnes qui n'ont rien à faire sur les lieux et qui circulent sans difficulté.

Suite à ce mouvement de colère estudiantine, les autorités de l'université ont annoncé que le nombre de vigiles allait passer de six à seize et que des mesures seraient prises pour empêcher les accès des sanitaires des résidences aux personnes étrangères à la faculté.

Lire aussi:

Vidéo de viol de Toulouse: accusé sur les réseaux, Sammy dément

Fillette violée chez ses parents : l'Etat condamné pour déni de justice

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le suspect est accusé d'avoir violé la jeune fille dans les douches collectives de la résidence du Crous.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-