Eure: brûlée et poignardée, une femme de 72 ans dans un état critique

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 18 janvier 2017
Mis à jour le 18 janvier 2017
Image
Gendarmerie-Enseigne-Illustration
Crédits
©Frédéric Bisson/Flickr
Les gendarmes du Groupement de gendarmerie de l’Eure ont été chargés des investigations autour de cette sombre agression.
©Frédéric Bisson/Flickr
Une septuagénaire a été retrouvée inanimée, partiellement brûlée et blessée de plusieurs coups de couteau, à Cormeilles dans l'Eure. Son pronostic vital est engagé.

Cormeilles, petit village de l'Eure située non loin de la frontière avec le Calvados, a été mardi 17 le théâtre d'un sombre fait divers. Une femme âgée de 72 ans a été retrouvée inanimée, le corps partiellement brûlée et plantée de plusieurs coups de couteau.

Selon une information révélée par Paris-Normandie,  un des nombreux coups de couteau lui a entaillé profondément la gorge. Elle a été héliportée à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Son pronostic vital est engagé. Les gendarmes de l’Eure n’excluent aucune hypothèse mais la piste criminelle est privilégiée.

La victime, Eliane Lemarchand, avait été aperçue en vélo vers midi, en train de se rendre au domicile de sa mère, récemment décédée. C’est sur la route, non loin de là qu’elle a été retrouvée, dans une mare de sang, par un passant, environ une heure plus tard. La maison familiale était sens dessus-dessous, amenant les gendarmes sur la piste du cambriolage qui a mal tourné.

La brutalité de l’agression a provoqué un véritable émoi au sein de ce petit village de 1.150 habitants, où tout le monde se connaît. Selon Paris-Normandie, la septuagénaire –qui a été pendant plusieurs années la cantinière de l’école du village- est d’ailleurs particulièrement appréciée.

Les gendarmes du Groupement de gendarmerie de l’Eure, chargés des investigations avec la Section de recherches de Rouen, étaient toujours ce mercredi 18 après-midi à la recherche d’indices, autour des lieux du drame.