Eure: une femme retrouvée morte dévorée par ses chiens

Eure: une femme retrouvée morte dévorée par ses chiens

Publié le 16/02/2018 à 18:47 - Mise à jour à 18:54
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une sexagénaire a été retrouvée morte à son domicile de Rouvray, dans l'Eure, mardi. Son corps avait été dévoré par ses six chiens. Ce sont ses voisins qui ont donné l'alerte, ils étaient inquiets de ne plus la voir promener ses animaux et elle ne répondait pas au téléphone.

Une femme âgée de 60 ans a été retrouvée morte dévorée par ses chiens mardi 13 à son domicile de Rouvray, dans l'Eure. Ce sont ses voisins qui ont alerté les gendarmes qui sont intervenus.

Ils s'étaient inquiétés de ne plus la voir sortir ses animaux depuis trois semaines. De plus, elle ne répondait plus au téléphone selon Ouest-France.

A voir aussi: Roubaix - attaquée par des rats dans son sommeil, une adolescente paraplégique mordue plus de 200 fois

Les militaires ont alors forcé la porte de l'appartement de la victime et découvert cinq bergers malinois affamés et les restes d'un crâne humain.

Selon les premiers pas de l'enquête le sixième des cinq chiens encore vivants a aussi été mangé par ses congénères. Quant aux restes de corps humain, ils vont être analysés et autopsiés par l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie (IRCGN).

La date de la mort va être très difficile à déterminer par les enquêteurs. Les causes du décès de la sexagénaire aussi. En effet, elle était malade selon son dossier médical.

Les gendarmes se demandent donc si elle n'est pas morte avant que les chiens, démunis et sans aucune autre source de nourriture, ne la mange. L'enquête va donc suivre son cours et les gendarmes devront faire la lumière sur ces interrogations.

En attendant les six bergers malinois n'ont pas été euthanasiés, comme c'est parfois le cas pour les animaux jugés violents. Rien encore ne permet de prouver qu'ils ont tué leur maîtresse.

Après avoir été examinés par un vétérinaire, les six animaux ont été confiés à la ville de Rouvray.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les gendarmes ont découvert les restes du crâne de la victime à son domicile près de cinq de ses chiens, affamés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-