Europol lance un site où le public pourra aider à identifier des pédophiles

Europol lance un site où le public pourra aider à identifier des pédophiles

Publié le 01/06/2017 à 11:19 - Mise à jour à 11:38
©Capture d'écran Europol
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Europol, l'agence européenne spécialisée dans la répression de la criminalité, a lancé ce jeudi un site Internet grâce auquel le public pourra aider à identifier des pédophiles ou même leurs victimes. C'est une initiative innovante dans la lutte contre la pédopornographie, elle a d'ailleurs déjà porté ses fruits et débloqué certaines enquêtes.

Europol lance ce jeudi 1er juin un site Internet dans le but de lutter contre la pédopornographie et de faire avancer des enquêtes qui ne trouvent pas d'issue. L'agence européenne, spécialisée dans la répression de la criminalité, en appelle donc au public pour découvrir de potentiels pédophiles ou victimes.

Le programme, baptisé Stop Child Abuse, propose aux citoyens lambda d'identifier des photos étant liées à des affaires de pédopornographie. Très pixélisées, de mauvaise qualité... les clichés semblent le plus souvent inutiles. Les internautes peuvent y entrevoir des shampooings, des sacs en plastique ou encore des tapis. Des éléments qui paraissent au premier abord sans intérêt, pourtant les enquêteurs ont seulement besoin de savoir si des internautes reconnaissent les marques de ses objets. Les membres d'Europol pourront ainsi découvrir la provenance de ses produits du quotidien.

Grâce à cette technique, les enquêteurs ont déjà plus avancer dans plusieurs enquêtes: par exemple, le sac en plastique avec une écriture partielle violette a été identifiée comme étant à l'effigie d'une marque norvégienne, et ce grâce à un internaute.

Anatole Mercier, gendarme de la cellule européenne de lutte contre la pédopornographie, a expliqué au micro d'Europe 1 le but de cette campagne inédite. "On demande aux gens s'ils peuvent reconnaître  une bouteille de shampooing, un interrupteur, un paysage... L'objectif c'est de pouvoir remettre le pied à l'étrier et reprendre une enquête, attraper quelque chose qui va nous permettre de démêler l'écheveau et d'arriver soit à la victime, soit à l'auteur".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette campagne innovante a été baptisée Stop Child Abuse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-