Excédé par l'attente au supermarché, le schizophrène frappe des policiers à coups de balais

Excédé par l'attente au supermarché, le schizophrène frappe des policiers à coups de balais

Publié le 08/10/2018 à 13:47 - Mise à jour à 13:54
© Helene VALENZUELA / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme de 45 ans a été arrêté mercredi après avoir frappé un policier en civil à coups de balais à Villefranche-sur-Saône. Il était excédé par l'attente à la queue du supermarché et avait bousculé le client face à lui. Le suspect, qui souffre de schizophrénie, sera jugé en novembre prochain.

Il était visiblement impatient. Un homme de 45 ans a été arrêté mercredi 3 à Villefranche-sur-Saône après avoir frappé un policier un civil dans un supermarché. Le suspect était excédé par l'attente à la caisse.

Il avait alors bousculé le client devant lui dans la queue. Un policier de la brigade anticriminalité, qui était en civil, était alors intervenu pour tenter de le calmer.

Mais cette intervention a seulement eu pour but d'énerver encore plus le client impatient du supermarché Géant. Ce dernier lui a ainsi asséné plusieurs coups de balais. Un autre policier venu au secours de son collègue a subit le même sort.

A voir aussi: Schizophrène, il poignarde à mort sa mère puis blesse son ex et son père

Les deux membres des forces de l'ordre se sont chacun vus prescrire un et trois jours d'ITT, incapacité temporaire de travail selon Le Progrès.

Le client en colère a finalement pu être arrêté et le quadragénaire a comparu vendredi 5 devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône pour répondre des violences qu'il a exercé contre les deux policiers.

Au tribunal, il a demandé un délai supplémentaire pour préparer sa défense, ce qui lui a été accordé puisqu'il sera jugé le 6 novembre prochain.

Pour justifier ses excès de violence le prévenu a expliqué être "schizophrène dysthymique" mais, "volontairement je ne prends plus depuis un mois le traitement que me prescrit mon psychiatre", a-t-il indiqué.

Il a été placé sous contrôle judiciaire et fait l'objet d'un suivi par un service social. Le tribunal envisage "sérieusement une hospitalisation volontaire dans un service de psychiatrie".

A lire aussi:

Var: deux fillettes agressées sexuellement par leur voisin pédophile schizophrène

Schizophrénie: montrer la "réalité" des malades pour "déstigmatiser" (vidéo)

Le pédophile schizophrène agressait sexuellement ses petits cousins

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le client schizophrène a perdu son calme face à l'attente à la caisse du supermarché Géant de Villefranche-sur-Saône.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-