Excédé par la musique, il frappe violemment un ado et menace de le percuter avec sa voiture

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Excédé par la musique, il frappe violemment un ado et menace de le percuter avec sa voiture

Publié le 05/11/2018 à 14:42 - Mise à jour à 14:52
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un père de famille de 49 ans a été interpellé par la gendarmerie dans le Morbihan. Il a frappé et menacé un jeune de 17 ans qui mettait sa musique trop forte au skate-park de Sulniac.

Il sera convoqué au tribunal de grande instance pour une simple histoire de musique trop forte. Un père de famille de 49 ans a été interpellé et placé en garde à vue à Sulniac dans le Morbihan près de Vannes, samedi 3. En effet, ce dernier est accusé d'avoir violemment frappé un adolescent de 17 ans et d'avoir menacé de le percuter avec sa voiture.

Selon Ouest-France, les faits se sont déroulés au skate-park de la commune. Le père de famille y était présent avec sa femme et ses cinq enfants de même que trois adolescents qui écoutaient de la musique sur une enceinte. L'homme leur alors demandé une première fois de couper le son. Les trois jeunes ne se sont pas exécutés mais ils ont consenti à baisser le son. Ce qui n'a cependant pas suffit au père de famille. Ce dernier est alors revenu à la charge.

Lire aussi - Nord: poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

"Il aurait alors frappé l’un des jeunes, un Sulniacois de 17 ans, au visage. Dans sa fuite, l’adolescent aurait pris également un coup de bâton à la cuisse", a fait savoir le quotidien. La violente agression a dispersé les jeunes. Entre-temps, la famille est remontée en voiture et a de nouveau croisé le jeune homme qui a été frappé. Le père de famille a alors donné un coup de volant sans le toucher mais ce qui a forcé l'adolescent à se jeter dans le fossé.

La victime a alors prévenu les gendarmes qui n'ont eu aucun mal à interpeller le père de famille violent à son domicile. Lors de sa garde à vue, l’homme a indiqué aux militaires qu’il n’avait jamais eu l’intention de foncer en voiture sur le mineur. Il a expliqué avoir agi dans l’intention de faire peur au jeune homme. Remis en liberté dimanche dans l'après-midi, il est convoqué en justice le 30 mai 2019. Il devra répondre de "violences avec usage ou menace d’une arme avec une incapacité totale de travail n’excédant pas huit jours."

Voir:

Homme poignardé dans le métro - un différent entre "voisins" à l'origine du meurtre

Une policière croit rentrer chez elle et abat son voisin noir par erreur

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le père de famille violent avait fait mine de percuter sa victime avec son véhicule.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-