[MAJ] Explosion au siège du FMI à Paris: un "attentat", annonce François Hollande selon qui la victime est "entre la vie et la mort"

[MAJ] Explosion au siège du FMI à Paris: un "attentat", annonce François Hollande selon qui la victime est "entre la vie et la mort"

Publié le 16/03/2017 à 13:11 - Mise à jour à 14:03
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une bombe a explosé ce jeudi matin au siège parisien du FMI, dans le XVIe arrondissement de la capitale. Une assistante a été gravement blessée et la police a évacué les locaux que l'institution partage également avec une antenne de la Banque mondiale. François Hollande a annoncé qu'il s'agissait d'un "attentat" dans les minutes qui ont suivi.

C'est le chef de cabinet du FMI qui était visé. Un colis, ou une lettre, piégé a  blessé une assistante de l'antenne parisienne du Fonds monétaire international en explosant, ce jeudi midi. Le pli était adressé à son responsable, selon BFMTV. Le bâtiment a été évacué. "Nous sommes en face d'un attentat, il n'y a pas d'autre mot face à un colis piégé", a déclaré très vite le président de la République François Hollande, confirmant également que la victime est "entre la vie et la mort".

Il était aux alentours de midi, selon les premières informations disponibles, lorsque la déflagration a retenti. La bombe était placée dans une enveloppe ou un petit colis et programmée pour se déclencher à l'ouverture. L'assistante du chef de cabinet qui l'a décachetée a été "brûlée" aux mains et au visage et a été prise en charge par les pompiers dans les minutes qui ont suivi le drame.

Immédiatement, de nombreux policiers ont été dépêchés sur place et ont bouclé l'avenue d'Iéna (XVIe arrondissement de Paris) qui abrite le siège parisien du FMI, ainsi que l'antenne française de la Banque mondiale. Quelques 150 personnes présentes dans les locaux ce jeudi matin ont été évacuées dans la foulée. Des hommes du laboratoire scientifique de la préfecture de police de Paris ont également été déployés pour commencer à recueillir des éléments utiles à l'enquête.

L'explosion n'aurait toutefois été que d'une intensité limitée et la structure du bâtiment n'aurait pas été fragilisée. Ainsi, si l'attaque n'a pas été revendiquée à ce stade, du moins les autorités n'ont pas encore communiqué en ce sens, ces éléments laissent entendre qu'il s'agissait bien de viser directement le chef de cabinet et non le bâtiment dans son ensemble.

Plus d'informations sur cette attaque et celle dans un lycée de Grasse à lire en direct sur FranceSoir en cliquant ICI

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'assistante du chef de cabinet qui a ouvert le pli piégé a été très gravement blessée aux mains et au visage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-