Expulsée d'un vol Emirates Airlines à cause de ses règles douloureuses

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Expulsée d'un vol Emirates Airlines à cause de ses règles douloureuses

Publié le 21/02/2018 à 15:54 - Mise à jour à 15:57
© Karim SAHIB / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme et son mari ont reçu l’ordre de quitter l'avion avant que celui-ci ne décolle de Dubaï. Beth Evans souffrait en effet de règles douloureuses et l'équipage n'a pas voulu prendre de risque.

Les deux parties ne sont pas d'accord sur les causes de l'indicent. Une jeune Britannique de 24 ans, Beth Evans, aurait été expulsée d'un avion de la compagnie Emirates Airlines à Dubaï car elle se serait plainte d'avoir des règles douloureuses à son petit ami Joshua.

Un membre de l'équipage de l'A380 s'est alors inquieté de l'état de santé de la jeune femme et lui a demandé d'évaluer sa douleur sur une échelle de 1 à 10. Pour la jeune femme, il s'agissait d'un niveau 1 et elle s'est dite prête à faire les sept heures de vol pour rallier Birmingham. Toutefois, l'équipage n'a pas souhaité prendre de risque et en l'absence de médecin, a enjoint la jeune femme et son ami à quitter l'appareil malgré leurs protestations.

Lire aussi - Pets et atterrissage forcé du vol Transavia: ce qu'il s'est réellement passé dans le cockpit

"Etre expulsé pour des douleurs de règles, c’était de la folie", a déclaré Joshua Moran au Sun après l’incident. "Beth était en larmes et se fâchait quand l’hôtesse lui posait des questions. C’est embarrassant d’avoir à expliquer les douleurs de règles" raconte-t-il.

De son côté, la compagnie aérienne émiratie tient un discours différent de celui de sa cliente. Un porte-parole d'Emirates Airlines a expliqué: "La passagère a dit aux membres d’équipage qu’elle ne se sentait pas bien, qu’elle avait mal et qu’elle se sentait faible. Le capitaine a alors pris la décision de faire appel au service médical et de faire descendre la passagère. Nous ne voulions pas mettre en danger sa santé en prenant le risque qu’il se passe quoi que ce soit durant le vol".

Le jeune couple a dû débourser près de 600 euros pour prendre un autre vol.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'équipage n'a pas souhaité prendre de risque et en l'absence de médecin, a enjoint la jeune femme et son ami à quitter l'appareil.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-