"Fatigué", un randonneur britannique abandonne un rameur au sommet du Mont-Blanc (photo)

"Fatigué", un randonneur britannique abandonne un rameur au sommet du Mont-Blanc (photo)

Publié le 03/09/2019 à 08:14 - Mise à jour à 08:24
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un Britannique a abandonné son rameur sur le Mont-Blanc ce week-end, trop fatigué pour le redescendre. La goutte d'eau pour le maire de Saint-Gervais-Les-Bains qui a écrit à Emmanuel Macron.

 

Trop c'est trop. Le maire de Saint-Gervais-Les-Bains, en Haute-Savoie, commune sur laquelle se trouve le Mont-Blanc a écrit à Emmanuel Macron pour dénoncer les comportements inadmissibles de certains randonneurs. Et de réclamer une réglementation plus ferme.

Dernier "exploit" en date, celui de Matthew Disney, un ancien commando britannique qui a porté un appareil de musculation de 26 kg au sommet de la montagne. "Son expédition dans le Mont-Blanc était destinée à soutenir des associations et des oeuvres de charité pour les soldats britanniques", précise France 3.  Seulement voilà, après avoir pris de nombreuses photos au sommet avec son rameur, il n'a pas pu le redescendre car "fatigué". Il l'a donc purement et simplement abandonné dans un abri situé en haut de la montagne.

"L'appareil est toujours là-haut", s'est emporté Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais-les-Bains qui a précisé que redescendre l'appareil coûtera 1.800 euros à la commune. Il a assuré que la facture serait envoyée à l'ambassade du Royaume-Uni. Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, l'édile  a demandé de "faire écrire et voter sans délai la réglementation qui permette en 2020 de sanctionner sévèrement tous les hurluberlus qui y contreviendraient et restaurer ainsi la paix au Mont-Blanc". Au risque de voir ce joyau naturel devenir "un parc d'attraction national où chacun pourra admirer des otaries jonglant avec des ballons ou y tirer de beaux feux d'artifice", ce qui entraînerait le "déclassement de ce site classé".

Voir - Alpinisme: vers une réglementation permanente de l'accès au Mont-Blanc

Un week-end a été particulièrement chargé en terme d'actions irresponsables selon l’édile puisqu’au même moment un alpiniste allemand a monté "de force" et en pleine nuit son chien sur le plus haut sommet français. L’animal est redescendu dimanche en vie mais les "pattes ensanglantées". 

En juin, deux touristes suisses s’étaient posés en avion à 4.450 mètres pour finir à pied vers le sommet, avant d’être interceptés par les gendarmes. Cet atterrissage n’étant passible que d’une amende de 38 euros, un sénateur PS a depuis déposé un projet de loi visant à renforcer les sanctions en cas d’atterrissage illégal en montagne.

Voir:

Polémique: pour grimper le Mont-Blanc, il se pose à 300 mètres du sommet

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un Britannique a abandonné son rameur sur le Mont-Blanc ce week-end, trop fatigué pour le redescendre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-