Fausse alerte attentat à Paris: qui est Dylan alias Tylers Swatting, l'ado interpellé?

Fausse alerte attentat à Paris: qui est Dylan alias Tylers Swatting, l'ado interpellé?

Publié le 20/09/2016 à 14:55 - Mise à jour à 15:05
©Kacper Pempel/Reuters.
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les forces de l'ordre ont arrêté lundi l'un des hackers à l'origine de la fausse alerte attentat qui a nécessité le déploiement d’un important dispositif policier, samedi dernier à Paris. L'adolescent de 16 ans, décrit comme un hacker, s'appelle Dylan et pratique le "Swatting" depuis deux ans.

Il s'appelle Dylan alias Tylers Swatting. Placé en garde à vue dans la foulée de son interpellation, cet adolescent de 16 ans est suspecté d’être, avec plusieurs complices, à l’origine de la fausse alerte attentat qui a nécessité le déploiement d’un important dispositif policier, samedi 17 à Paris.

Ce jour là, l'adolescent, actuellement en classe de seconde professionnelle, avait utilisé ses compétences de hacker pour pirater la ligne téléphonique fixe de l'église Saint-Leu, dans le quartier des Halles. Comment? en utilisant la méthode dite du "spoofing" qui permet de faire apparaître le numéro de son choix sur le téléphone de l'interlocuteur puis celle du "Swatting", qui consiste à provoquer une opération policière d'urgence dans un lieu choisi. Il avait ensuite appelé les forces de l'ordre pour leur faire croire qu'une prise d'otages était en cours. 

Peu après son appel malveillant, il s'était d'ailleurs vanté de son geste sur les réseaux sociaux.  "J'ai fait le pire SWATT, j'ai fait déplacé (sic) des hélico, le gouvernement, 50 voiture de flics", écrivait-il alors sur son compte Facebook désormais supprimé. Souhaitant faire le "buzz", comme il l'a annoncé au micro de BFMTV, l'adolescent a également voulu "montrer que les gens paniquent rapidement pour rien" estimant que "la résistance devient un devoir. Un être manipulé et obéissant est peut-être une victoire pour le gouvernement mais un être conscient est une victoire pour nous". Seulement voilà: les forces de l'ordre ont pu remonter jusqu'à lui, conduisant à son interpellation.

Depuis, son profil se dessine peu à peu. Selon plusieurs de ses amis interrogés par RMC, il aurait déjà été à l’origine d’autres appels téléphoniques du même genre, dans des grands magasins et dans plusieurs lycées situés à Draveil (Essonne), Nancy (Meurthe-et-Moselle) et Gujan-Mestras (Gironde). Quant à sa scolarité, elle est décrite comme chaotique.

Concrètement, s’il est poursuivi pour "dénonciation de crime imaginaire" et "divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse", Dylan risque deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. A noter que deux autres mineurs viennent d'être interpellés en Lozère et en Vendée dans le cadre de cette affaire. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le jeune homme interpellé dans le cadre de l'enquête sur la fausse alerte attentat à Paris, est un hacker de 16 ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-