Fausse alerte attentat à Paris: qui est Dylan alias Tylers Swatting, l'ado interpellé?

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 septembre 2016 - 16:55
Image
Hackers piratage informatique illustration
Crédits
©Kacper Pempel/Reuters.
Le jeune homme interpellé dans le cadre de l'enquête sur la fausse alerte attentat à Paris, est un hacker de 16 ans.
©Kacper Pempel/Reuters.
Les forces de l'ordre ont arrêté lundi l'un des hackers à l'origine de la fausse alerte attentat qui a nécessité le déploiement d’un important dispositif policier, samedi dernier à Paris. L'adolescent de 16 ans, décrit comme un hacker, s'appelle Dylan et pratique le "Swatting" depuis deux ans.

Il s'appelle Dylan alias Tylers Swatting. Placé en garde à vue dans la foulée de son interpellation, cet adolescent de 16 ans est suspecté d’être, avec plusieurs complices, à l’origine de la fausse alerte attentat qui a nécessité le déploiement d’un important dispositif policier, samedi 17 à Paris.

Ce jour là, l'adolescent, actuellement en classe de seconde professionnelle, avait utilisé ses compétences de hacker pour pirater la ligne téléphonique fixe de l'église Saint-Leu, dans le quartier des Halles. Comment? en utilisant la méthode dite du "spoofing" qui permet de faire apparaître le numéro de son choix sur le téléphone de l'interlocuteur puis celle du "Swatting", qui consiste à provoquer une opération policière d'urgence dans un lieu choisi. Il avait ensuite appelé les forces de l'ordre pour leur faire croire qu'une prise d'otages était en cours. 

Peu après son appel malveillant, il s'était d'ailleurs vanté de son geste sur les réseaux sociaux.  "J'ai fait le pire SWATT, j'ai fait déplacé (sic) des hélico, le gouvernement, 50 voiture de flics", écrivait-il alors sur son compte Facebook désormais supprimé. Souhaitant faire le "buzz", comme il l'a annoncé au micro de BFMTV, l'adolescent a également voulu "montrer que les gens paniquent rapidement pour rien" estimant que "la résistance devient un devoir. Un être manipulé et obéissant est peut-être une victoire pour le gouvernement mais un être conscient est une victoire pour nous". Seulement voilà: les forces de l'ordre ont pu remonter jusqu'à lui, conduisant à son interpellation.

Depuis, son profil se dessine peu à peu. Selon plusieurs de ses amis interrogés par RMC, il aurait déjà été à l’origine d’autres appels téléphoniques du même genre, dans des grands magasins et dans plusieurs lycées situés à Draveil (Essonne), Nancy (Meurthe-et-Moselle) et Gujan-Mestras (Gironde). Quant à sa scolarité, elle est décrite comme chaotique.

Concrètement, s’il est poursuivi pour "dénonciation de crime imaginaire" et "divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse", Dylan risque deux ans de prison et 30.000 euros d'amende. A noter que deux autres mineurs viennent d'être interpellés en Lozère et en Vendée dans le cadre de cette affaire. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Police-voiture-TourEiffel-Jour
Fausse alerte terroriste à Paris: un mineur de 16 ans interpellé
Deux jours après la fausse alerte qui a provoqué un mouvement de panique et un important déploiement policier dans le centre de Paris, un mineur de 16 ans, prénommé Dy...
19 septembre 2016 - 19:08
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don