Féminicide à Perpignan: la femme poignardée en présence de ses enfants

Féminicide à Perpignan: la femme poignardée en présence de ses enfants

Publié le 06/07/2019 à 17:44 - Mise à jour à 17:46
© Christophe SIMON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme d'une trentaine d'années aurait été poignardée à mort par son conjoint en présence de ses trois enfants vendredi 5 à Perpignan. Il s'agirait du 74e féminicide de l'année.

Le drame est survenu à la veille d'une journée de mobilisation contre les féminicides en France. Les premiers éléments connus évoquent un scénario tristement "banale" de violences conjugales ayant mené au pire.

Une femme de 32 ans est morte vendredi, poignardée à mort vraisemblablement par son conjoint, et alors que trois de leurs quatre enfants se trouvaient sur place. "Vers 23 heures, un appel d'urgence a été passé auprès des secours par une voisine déclenchant l'intervention immédiate du Samu, des sapeurs-pompiers et des policiers de la brigade canine. Là, dans cet îlot d'immeubles d'apparence paisible, ils ont alors pénétré dans un appartement. Malheureusement, il était déjà trop tard", relate L'Indépendant.

Voir: Féminicides - un collectif féministe interpelle Emmanuel Macron

La victime avait reçu au moins un coup de couteau de boucher au thorax. Son conjoint aurait été interpellé sur place. Deux très jeunes enfants étaient également au domicile, mais apparemment couchés dans leur chambre. Un troisième de neuf ans se serait réfugié au fond de la pièce. On ignorait au lendemain des faits s'il avait assisté à la scène. Tous les trois ont été hospitalisés bien que physiquement indemnes en attendant un éventuel placement. 

Le compagnon aurait été placé en garde à vue pour meurtre. Les premiers témoignages évoquent des disputes régulières au sein du couple, mais on ignorait encore s'il s'agissait du premier acte de violence du meurtrier présumé. Le meurtre sur conjoint est punissable de la réclusion criminelle à perpétuité. 

Il s'agirait du 74ème féminicide en France en 2019. Un rassemblement était organisé ce samedi à Paris pour exiger des mesures supplémentaires afin de luter contre les violences faites aux femmes.

Lire aussi: 

Saint-Denis: une femme enceinte meurt sous les coups de son conjoint

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La femme aurait été poignardée par son conjoint à la suite d'une dispute.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-