Fête des Lumières à Lyon: déguisés en djihadistes, ils sèment la panique dans un tramway

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 13 décembre 2016 - 08:22
Image
Un tramway à Lyon.
Crédits
©Flickr
Les trois hommes ont été interpellés le soir du 8 décembre à Lyon en pleine Fête des Lumières après avoir semé la panique dans un tramway.
©Flickr
Agés de 24 à 43 ans, trois hommes ont été interpellés jeudi 8 au soir, en pleine Fête des Lumières, après avoir semé la panique dans un tramway de Lyon. Vêtus de tenues semblables à celles portées par les djihadistes, ils ont fait peur aux usagers de la ligne "en vociférant en langue arabe et en exhibant un coran".

La Fête des Lumières a laissé un goût amer à certains habitants de Lyon. Le soir du 8 décembre, vers 23 heures, trois hommes âgés de 24, 26 et 43 ans ont été interpellés dans le VIIe arrondissement, avenue Berthelot, après avoir semé la panique dans une rame de tramway. "Vêtus de tenues semblables à celles des djihadistes", selon la préfecture, ils ont fait peur aux usagers de la ligne "en vociférant en langue arabe et en exhibant un coran". Après avoir été présentés au parquet deux jours plus tard, les trois hommes, domiciliés dans l'Essonne, à Caluire et à Saint-Priest, ont été laissés libres avec ouverture d'une information judiciaire.

En plein état d'urgence, la Fête des Lumières s'est déroulé dans un contexte tendu. A cette occasion, la Ville de Lyon a d'ailleurs mis en place un dispositif adapté à l'évènement. Au total, quelque 750 policiers et militaires étaient mobilisés pour assurer la sécurité. Un dispositif anti-intrusion était déployé aux entrées/sorties du périmètre au niveau desquelles des contrôles et filtrages ont été effectués. Ils étaient sécurisés par la police nationale, la police municipale, et des agents de sécurité privée. Comme chaque année, les forces de secours dont les sapeurs-pompiers étaient également présentes.

Ce n'est pas la première fois ces derniers mois qu'une mauvaise plaisanterie de la sorte a lieu. Le 31 octobre dernier, le soir d'Halloween, un Toulousain avait fini sa nuit en garde à vue après s'être déguisé en terroriste. Vêtu d'un uniforme kaki, une arme à feu factice à la main, le jeune homme de 26 ans avait crié "Allah akbar", créant la panique dans les rues. Le plaisantin avait finalement été interpellé et placé en garde à vue. Devant les enquêteurs, il avait expliqué qu’il ne comprenait pas ce qu’on lui reprochait, assurant que, le jour d’Halloween, "on a le droit de tout faire".

 

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.