Fêtes de Bayonne: le Landais accusé de viol par une Britannique dément

Fêtes de Bayonne: le Landais accusé de viol par une Britannique dément

Publié le 03/08/2018 à 09:44 - Mise à jour à 09:49
© IROZ GAIZKA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dimanche 29, une jeune Britannique a porté plainte expliquant s'être réveillée dans un appartement de Dax, après avoir été violée en marge des Fêtes de Bayonne auxquelles elle participait. Un suspect a été appréhendé: il reconnaît la relation sexuelle mais nie fermement le viol.

L'homme dément fermement les accusations portées à son encontre. Le Landais soupçonné d'avoir violé une jeune fille au pair anglaise en marge des fêtes de Bayonne conteste avoir forcé la jeune femme, tout en reconnaissant une relation sexuelle.

Dimanche 29 juillet, une jeune femme de 21 ans a porté plainte pour viol, expliquant avoir participé aux festivités de Bayonne samedi 28 avant de se réveiller le lendemain dans un appartement de Dax (50 kilomètres plus loin tout de même…), sans savoir comment elle était arrivée là. Elle a immédiatement rapporté son histoire aux forces de l'ordre.

Un Landais, résidant lui à Saint-Paul-lès-Dax, a été interpellé par la police. Mercredi 1er août, il a été transféré au pôle d'instruction de Mont-de-Marsan pour s'expliquer sur les faits.

Lire aussi - Fêtes de Bayonne: une deuxième plainte pour viol

Le suspect, âgé de 37 ans et décrit par le journal Sud Ouest comme "inséré socialement et professionnellement" contestait les faits, tout en admettant connaître la victime et avoir eu avec elle un rapport sexuel. Il est certes connu de la justice mais pour des faits de délits routiers remontant à plus de dix ans.

Le juge d'instruction a décidé de placer l'homme sous le statut de témoin assisté estimant qu'en l'état "il n’y a pas encore suffisamment d’éléments qui permettent de le mettre en examen".

Une deuxième plainte pour viol en marge des Fêtes de Bayonne a depuis été déposée par une autre jeune homme expliquant, elle, avoir été violée par un homme qu'elle avait accepté de suivre dans un appartement.

Voir aussi:

Fêtes de Bayonne plus sûres et propres: l'accès payant sera reconduit

Fêtes de Bayonne: toujours hautement sécurisées, désormais un peu payantes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime présumée participait aux Fêtes de Bayonne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-