Fillette morte à Mairieux: la piste criminelle privilégiée par l'enquête

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Fillette morte à Mairieux: la piste criminelle privilégiée par l'enquête

Publié le 24/05/2018 à 08:55 - Mise à jour à 08:56
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lundi dans l'après-midi, la petite Léa (3 ans) était retrouvée morte noyée dans un ruisseau derrière le domicile de ses grands-parents. L'enquête s'oriente vers la piste criminelle.

L'affaire est trouble et les éléments communiqués sont rares. Mais les enquêteurs en sont sûrs: la mort de la petite Léa, trois ans, retrouvée noyée dans un ruisseau derrière la maison de ses grands-parents à Mairieux dans le Nord n'est pas un accident. C'est bien sûr la piste criminelle que s'oriente les investigations sleon la presse locale.

Lundi 21, la fillette jouait derrière la maison de ses grands-parents avec des amis. C'est là que la malheureuse a été retrouvée morte gisant dans un ruisseau par un autre garçon. Ses vêtements étaient, eux, accrochés à un arbre.

Un avis de recherche avait été lancé pour retrouver un garçon de 14 ans qui était porté disparu. L'adolescent, un déficient mental selon les gendarmes, placé en famille d'accueil chez les grands-parents depuis 2015, avait disparu alors que sa présence avec la petite était avérée. Il  a été retrouvé le lendemain en Belgique, à quelques kilomètres des lieux du drame. Il devrait rapidement être entendu. Aucun élément n'a été rendu public sur une possible implication ou un simple témoignage, ni même sur un lien entre le jeune homme et la mort de l'enfant.

Lire aussi- Gard: une fillette meurt noyée après un accident de voiture

Une autopsie de la petite Léa devait être réalisée pour confirmer la cause de la mort et essayer de retrouver des traces pouvant mettre sur la piste de ce qu'il s'est réellement passé lors de ce lundi de Pentecôte, dans cette commune tranquille entre la Maubeuge et la frontière belge. Le parquet d'Avesnes-sur-Helpe s'est déssaisi du dossier au profit du parquet de Valenciennes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les enquêteurs privilégient la piste criminelle.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-