Finistère: baignade interdite à cause d'un dauphin "violeur"

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 26 août 2018 - 19:19
Image
Photo d'archives d'un dauphin en Méditerranée le 11 juin 2017
Crédits
© VALERY HACHE / AFP/Archives
Les dauphins en rut peuvent essayer de satisfaire leurs pulsions sur n'importe quel être vivant (illustration).
© VALERY HACHE / AFP/Archives
Le port de Landévennec (Finistère) abrite depuis quelques jours Zafar, un dauphin qui apprécie le contact des humains. Mais l'animal est actuellement en rut, état qui peut faire de ces animaux de véritables "violeurs". Le maire a pris un arrêté interdisant la baignade en raison du risque que présente l'animal.

"Les dauphins sont des violeurs, méfie-toi des apparences" chante Orelsan dans Basicl'un des tubes de l'année. Une affirmation qui repose sur une réalité scientifique, laquelle s'est illustrée pour le plus grand malheur des habitants et vacanciers de Landévennec, dans le Finistère.

En cause, Zafar, un dauphin dit "ambassadeur" car contrairement à la plupart de ses congénères, il ne vit pas en groupe et recherche le contact des hommes, suivant notamment les bateaux. Il était devenu la coqueluche de la rade de Brest avant de se déplacer vers Landévennec.

Voir: "Écologique" et "respectueuse", un ministre féringien défend la chasse aux dauphins

Sauf que le comportement Zafar est devenu un peu trop familier depuis quelques jours et donc dangereux pour les baigneurs, eux-mêmes souvent désireux d'approcher le mammifère marin. L'animal serait en effet en rut. Or, les dauphins mâles peuvent être alors particulièrement insistant pour assouvir leur pulsions sexuelles, au point de parfois "violer" leurs congénères, mais aussi tenter de se satisfaire auprès d'autres animaux, ou des humains. Mi-août, Zafar a propulsé une nageuse dans les airs avec son museau.

Un incident qui rappelle que malgré l'image sympathique du dauphin et le caractère familier de Zafar, il ne s'agit pas moins d'un animal sauvage dont les coups peuvent être très violents. 

Le maire de Landévennec a donc pris le 20 août dernier un arrêté interdisant la baignade "pour préserver la sécurité des personnes" face au comportement du dauphin mais aussi de "pseudos-scientifiques" cherchant à tout pris le contact, rapporte Ouest France.

Lire aussi:

Les dauphins continueront à se reproduire dans les parcs aquatiques, déception des associations

Mort d'un bébé dauphin: les touristes jouaient avec l'animal plutôt que de l'aider (photos)

14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don