Fleury d'Aude: un tueur en série de chats sévit dans une station balnéaire

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Fleury d'Aude: un tueur en série de chats sévit dans une station balnéaire

Publié le 05/06/2017 à 12:30 - Mise à jour à 12:36
© PATRICK HERTZOG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Plus de 200 félins sont morts empoisonnés dans le mois qui vient de s'écouler dans la station balnéaire de Saint-Pierre-la-Mer dans l'Hérault. Les habitants sont de plus en plus inquiets.

La situation est devenue pesante pour les propriétaires d'animaux de compagnie. Mais pas seulement. Dans la station balnéaire de Saint-Pierre-la-Mer, à Fleury d'Aude non loin de Narbonne, dans l'Hérault, un tueur en série de chats sème la terreur depuis plus d'un mois et demi.

Selon la SPA, plus de 200 félins auraient ainsi été tués par empoisonnement. Et si les chats sauvages sont les premières victimes de ces meurtres, les petites boules de poils qui appartiennent aux habitants de quartier sont également touchées. Selon 20 Minutes, qui a révélé l'information ce lundi 5, plusieurs particuliers ont en effet signalé la disparition de leur animal de compagnie.

Suite aux nombreuses plaintes, dont celle de l'association des chats errants, déposées auprès de la gendarmerie, des autopsies devraient prochainement être réalisées afin de comprendre ce qui tue réellement ces chats, quel poison est utilisé, s'il est dangereux pour l'homme, et aussi mener évidemment au meurtrier.

L'inquiétude est d'autant plus forte que plusieurs témoignages ont assuré que d'autres animaux sauvages, comme les oiseaux, les renards ou les furets, avaient succombé à ce poison mortel. De plus, les habitants du quartier commencent à craindre le pire également pour leurs enfants et l'ambiance entre les voisins est devenue délétère. C'est en tout cas ce que ressent actuellement Geneviève, qui s'est confiée à 20 Minutes: "Avec la perte des animaux qui touchent tant de propriétaires, le climat est devenu détestable. Tout le monde se méfie de tout le monde. On a tous peur qu'un enfant ingurgite un jour ce poison dont on ne sait rien".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Plusieurs plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie et des autopsies pourraient être pratiquées sur les chats.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-