Footballeurs et célébrités parmi les 258 bénéficiaires d'une fraude au permis de conduire

Footballeurs et célébrités parmi les 258 bénéficiaires d'une fraude au permis de conduire

Publié le 14/05/2016 à 10:54 - Mise à jour à 10:56
©Serge Pouzet/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Des noms très connus figurent dans la liste des bénéficiaires présumés de la vaste arnaque au permis de conduire révélée vendredi. Parmi ces célébrités, le journaliste Ali Baddou, qui a reconnu les faits.

Une vaste escroquerie au permis de conduire, par laquelle des centaines de personnes fortunées, dont plusieurs personnalités, ont pu obtenir le document sans passer l'examen, a été démantelée dans les Hauts-de-Seine, a-t-on appris vendredi 13 de sources concordantes.

Un dirigeant d'auto-écoles de Neuilly, Patrick Antonelli, 39 ans, par ailleurs mari de la chanteuse Amel Bent, ainsi que trois fonctionnaires de la préfecture de ce département de la banlieue ouest de Paris ont été mis en examen vendredi matin pour corruption, a indiqué à l'AFP le parquet, confirmant une information du Parisien.

M. Antonelli et l'un des fonctionnaires de la préfecture ont été placés dans la soirée en détention provisoire, selon le parquet, tandis que les deux autres fonctionnaires sont restés libres sous contrôle judiciaire.

Des hommes d'affaires et des footballeurs, certains anciens internationaux, font notamment partie des 258 personnes qui ont obtenu frauduleusement le papier rose, a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Parmi eux, le journaliste Ali Baddou a reconnu sur Twitter avoir bénéficié de la combine. "J'ai fait une énorme bêtise et je la regrette. J'ai rendu le permis il y a déjà plusieurs mois", a-t-il écrit vendredi après-midi sur le réseau social, concluant par le hashtag "#vivelemetro".

"Le gérant des auto-écoles s'était entendu avec des fonctionnaires de la préfecture", a détaillé la source proche de l'enquête. "Beaucoup de personnes ont de l'argent pour payer, mais pas toujours le temps de passer le permis. Ils pouvaient débourser jusqu'à 10.000 euros, parfois davantage".

Les bénéficiaires obtenaient le permis sans passer l'examen, la somme déboursée étant ensuite équitablement répartie entre le dirigeant des auto-écoles et les fonctionnaires qui délivraient le permis -dont l'un ne travaille plus à la préfecture depuis.

Les quatre suspects étaient jusqu'alors inconnus de la justice.

"La préfecture a d'ores et déjà commencé à annuler les permis frauduleux", a précisé le parquet. S'agissant des bénéficiaires des permis, "les suites judiciaires seront appréciées ultérieurement, en fonction des investigations réalisées dans le cadre" de l'enquête.

L'escroquerie avait été mise en place dès 2013. En mai 2015, le préfet des Hauts-de-Seine avait signalé une suspicion de fraude au permis de conduire au parquet de Nanterre.

Une enquête préliminaire avait alors été ouverte, confiée à la police judiciaire des Hauts-de-Seine et au groupement d'intervention régionale, jusqu'à l'ouverture vendredi d'une information judiciaire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les bénéficiaires de l'arnaque achetaient leur permis sans passer l'examen, certains ont payé plus de 10.000 euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-