François Delaporte, l'un des suspects du braquage de Kim Kardashian, s'exprime

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

François Delaporte, l'un des suspects du braquage de Kim Kardashian, s'exprime

Publié le 28/09/2017 à 11:58 - Mise à jour à 12:00
© ANGELA WEISS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'un des suspects dans l'affaire du braquage de Kim Kardashian, survenu il y a un an à Paris, a été relâché mi-septembre. Il s'agit de François Delaporte, qui s'est exprimé dans un interview à "Paris Match".

L'un des suspects du braquage de Kim Kardashian a accordé une interview au magazine Paris Match mercredi 27 pour clamer son innocence. La star américaine s'était fait braquer alors qu'elle participait à la Fashion Week de Paris en octobre 2016. Ligotée dans son appartement, elle avait vu les voleurs lui dérober de nombreux bijoux. Le butin s'était élevé à neuf millions d'euros.

A la mi-septembre de cette année, une source proche de l'enquête révélait que l'un des suspects avait été relâché. L'individu se prénomme François Delaporte. Agé de 54 ans, il a aujourd'hui retrouvé une vie presque normale en Normandie où il est directeur commercial dans une société dans le bâtiment. Il est cependant toujours sujet à une mise en examen.

"Kim Kardashian, je ne connaissais que son nom", a assuré le suspect qui a été incarcéré durant huit mois. S'il avait entendu parler du braquage dans les médias, il a confié ne pas avoir participé au vol à main armée. Il a cependant reconnu qu'il connaissait l'un des hommes arrêtés en même temps que lui en janvier dernier. "Je l'ai vu avant et après le braquage, sans être au courant de rien. Lui même l'a dit. Il a écrit pour que je sorte, il a dit que je n'avais rien à faire là dedans".

Surpris d'être mis en examen, il n'a été interrogé pour la première fois qu'en août dernier. Et selon lui et son avocat, plusieurs faits ne collaient pas. Tout d'abord au moment du braquage, François Delaporte se trouvait en banlieue, à plus d'une heure de la capitale, chez un couple d'amis: "une soirée foot" devant un match Lyon/Saint-Etienne.

De plus selon Me Abitbol, son avocat, et lui-même, l'homme sur les vidéos de surveillance qui lui ressemblerait d'après la police ne peut pas être lui. "Cet homme doit faire 30 kilos de plus que moi", a affirmé Delaporte avant d'ajouter:"La police dit qu'il boite de la jambe gauche et que moi aussi. La juge a refusé l'expertise médicale de ma jambe. Or je n'ai jamais boité".

Kim Kardashian avait été très touchée par cet événement pendant lequel elle s'était sentie "mentalement prête à être violée". Au total, dix personnes ont été mises en examen à la suite de ce braquage. Et sept d'entre elles sont toujours en détention provisoire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les braqueurs avaient dérobé de nombreux bijoux pour un butin de 9 millions d'euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-