Frelon asiatique: un homme meurt suite à deux piqûres dans le Finistère

Frelon asiatique: un homme meurt suite à deux piqûres dans le Finistère

Publié le 11/08/2015 à 12:31 - Mise à jour à 12:45
©Regis Duvignau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Victor Lefebvre
-A +A

Un homme de 60 ans est décédé le 22 juillet dernier dans le Finistère des suites de piqûres de frelons asiatiques. Un drame très rare qui ajoute à la crainte de cet insecte envahissant. Mais le frelon asiatique reste moins dangereux que sa réputation le laisse penser.

Un homme est mort à Sainte-Sève (Finistère) après avoir été piqué par des frelons asiatiques le 22 juillet dernier, révèle ce mardi Ouest-France. Un drame qui ajoute à la crainte que suscite depuis plusieurs années la présence de cet insecte en France, mais qui reste exceptionnel et dû à des circonstances particulières.

L'homme de 60 ans n'a été piqué qu'à deux reprises, au visage et entre l'épaule et le cou. Cependant, il avait des antécédents cardiaques et a succombé à un arrêt du cœur. Le nid de frelons se trouvait dans un nichoir pour mésange. L'homme aurait tapoté dessus, provoquant la colère des insectes. Emmené à l'hôpital, il est décédé des suites de complications liées aux piqûres.

Arrivé accidentellement en France en 2004, le frelon asiatique (vespa velutina) est un invité indésirable à la sinistre réputation. Il n'est pourtant pas plus dangereux ni plus agressif que son cousin européen (vespa crabro). Il est même plus petit que le frelon européen et son venin légèrement moins toxique.

Il ne s'attaque à l'homme que lorsqu'il se sent menacé ou qu'on se trouve trop prêt de son nid. Il terrorise cependant avec raison les apiculteurs car il est très friand d'abeilles, lesquelles ne sont pas préparées à combattre cet envahisseur inconnu.

Comme beaucoup d'insectes de la famille des hyménoptères (abeilles, guêpes, fourmis, etc.), son venin peut provoquer des réactions allergiques pouvant aller jusqu'à la détresse respiratoire et la mort. Mais depuis 2009, seuls quatre décès ont été attribués aux piqûres de frelons asiatiques. Trois des victimes avaient des antécédents d'allergies.

On reconnaît le frelon asiatique à sa couleur dominante noire et ses pâtes jaunes. Il a également la particularité de parfois faire son nid haut dans les arbres. Déjà très présent dans le Sud-ouest de la France, on le retrouve occasionnellement jusque dans le Nord. Depuis 2012, il est considéré par les pouvoirs publics comme une "espèce exotique, envahissante et nuisible".

 

Auteur(s): Victor Lefebvre

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le frelon asiatique n'est pas plus dangereux pour l'homme que son cousin européen mais est très envahissant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-