Fresnes: quatre hommes attaquent des touristes chinois au gaz lacrymogène et les dépouillent

Fresnes: quatre hommes attaquent des touristes chinois au gaz lacrymogène et les dépouillent

Publié le 04/11/2017 à 10:41 - Mise à jour à 10:43
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une quarantaine de touristes chinois, qui descendaient jeudi soir de leur car pour rejoindre leur hôtel à Fresnes (Val-de-Marne), ont été agressés par quatre individus qui les ont aspergés de gaz lacrymogène et leur ont volé des sacs remplis de produits de luxe. Les agresseurs ont pris la fuite avant que la police n'arrive.

Des vacances gâchées, des touristes traumatisés. Jeudi 2 novembre au soir, une quarantaine de touristes chinois, venus passer quelques jours à Paris, ont été agressés par quatre individus qui les ont aspergés de gaz lacrymogène, alors qu'ils rejoignaient leur hôtel à Fresnes (dans le Val-de-Marne).

Selon l'information dévoilée par Le Parisien, l'attaque s'est déroulée vers 20h20 entre le parking d'un supermarché voisin et l'entrée de l'hôtel, qui est inaccessible directement en bus. Les quatre agresseurs ont agi rapidement, se sont emparés de plusieurs sacs de voyage -dont certains étaient remplis de produits de luxe- et ont pris la fuite avant que les forces de l'ordre n'interviennent.

Un employé de l'hôtel, qui a été témoin de la scène, a expliqué la violence de l'attaque et la panique qui régnait encore une heure après dans ce groupe de touristes. "Pendant une heure, ça a été la panique absolue, les touristes restaient ici massés dans le hall. Par la suite, ils sont nombreux à m’avoir demandé de cacher leurs bagages", a-t-il ainsi expliqué.

Vendredi 3 au matin, bien que dépouillés, toutes les victimes ont quitté l'hôtel après avoir été entendues par la police, qui pense que cette attaque a sans doute été préméditée. Car les touristes qui peuvent potentiellement avoir beaucoup d'argent liquide sur eux et des produits de luxe sont des cibles privilégiées pour les voleurs. "C'est regardé et suivi. Il y a une sensibilité particulière", a confirmé le préfet du Val-de-Marne Laurent Prévost.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les touristes chinois agressés jeudi soir à Fresnes sont repartis vendredi matin, choqués et dépouillés.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-