Frouzins: il montre ses fesses à l'hélicoptère de la gendarmerie et écope de trois mois ferme

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Frouzins: il montre ses fesses à l'hélicoptère de la gendarmerie et écope de trois mois ferme

Publié le 22/12/2017 à 15:35 - Mise à jour à 15:45
©Ghislain Mary/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un jeune homme, qui s'était amusé à montrer ses fesses lors du survol d'un hélicoptère de gendarmerie, a été condamné à 3 mois de prison. La puissante caméra de l'appareil a permis de l'identifier.

C'est une affaire surprenante que jugeait mercredi 20 le tribunal correctionnel de Toulouse. En effet, la cour s'intéressait au cas d'un jeune homme de 19 ans pour "outrages sur personnes dépositaires de l’autorité publique". De fait, le prévenu était accusé d'avoir volontairement montré son postérieur à l'intention de l'équipage d'un hélicoptère de la gendarmerie nationale.

L'aéronef des militaires était déployé dans le ciel de Frouzins en Haute-Garonne fin janvier afin d’effectuer des repérages dans le cadre d’une enquête sur des cambriolages, quand leur apparaît au sol un homme à l’attitude quelque peu hostile. En effet, le jeune homme a adressé à plusieurs reprises des doigts d'honneur aux gendarmes avant de baisser son pantalon et d'offrir la vue de séant à la caméra superzoom de l'appareil.

Ainsi, la plaque d'immatriculation de l'exhibitionniste a pu être relevée par les fonctionnaires. Selon La Dépêche, la caméra a une capacité de visionnage telle qu'il peut lire une plaque à plusieurs kilomètres.  

Facilement identifié puis interpellé, l'individu, récidiviste n'a pas jugé bon de se présenter à l'audience. "En soi, cette histoire peut prêter à sourire (...) mais, lorsque ça se produit tous les jours, c’est exténuant. D’autant qu’on se demande si cette attitude n’était pas destinée à détourner l’attention des gendarmes et du policier qui cherchent à bien faire leur travail", a fait savoir l'avocat des gendarmes.

Verdict: trois mois de prison ferme et 300 euros d'indemnisation pour chacun des trois fonctionnaires qui avaient déposé plainte à son encontre.  

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un jeune homme avait montré ses fesses à un hélicoptère de la gendarmerie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-