Fusillade dans un lycée de Grasse: l'auteur présumé toujours en détention

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 15 mars 2018 - 18:45
Image
Un membre du RAID près du Lycée Alexis de Tocqueville à Grasse, le 16 mars 2017
Crédits
© Valery HACHE / AFP
L'auteur de la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse va rester en détention provisoire.
© Valery HACHE / AFP
L'auteur présumé de la fusillade qui a eu lieu en mars dernier dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes) aurait pu être libéré d'ici peu mais la Chambre de l'Instruction d'Aix-en-Provence a infirmé ce jeudi la décision du juge. Il restera donc en détention provisoire.

C'était il y a un an. Le 16 mars dernier, un lycéen avait fait plusieurs blessés en ouvrant le feu dans son lycée de Grasse (Alpes-Maritimes). Depuis, il est incarcéré au quartier des mineurs de la prison de la commune et restera en détention provisoire, selon les dernières informations rapportées ce jeudi 15 par le parquet.

Pour rappel, le juge des libertés et de la détention (JLD) avait décidé que l’adolescent pourrait être libéré sous contrôle judiciaire lorsque son mandat de dépôt serait expiré. Mais le parquet s'est vivement opposée à cette décision faisant appel et a finalement obtenu gain de cause. En effet, comme l'a rapporté la procureure de la République de Grasse, Fabienne Atzori, "la chambre de l'instruction a infirmé la décision du juge des libertés et de la détention et prolongé la détention provisoire de Killian".

Elève au lycée Alexis de Tocqueville de Grasse, le jeune garçon, qui avait une fascination pour les armes et la violence, a été mis en examen pour "tentatives d'homicide", "port et transport prohibé de produits ou engins explosifs", "port et transport d’armes de catégorie B" et "fabrication d’engins explosifs". Il avait été interpellé armé d'un fusil, d'un pistolet, d'un revolver et de deux grenades, de quoi perpétrer un carnage.

Lire aussi - Lycée attaqué à Grasse - Massacre de Colombine, armes et satanisme: les indices laissés par le tireur sur les réseaux sociaux

Fort heureusement, le drame avait pu être évité, notamment grâce à l'intervention du proviseur qui s'était interposé. Dans cette affaire, un autre jeune homme est également mis en examen depuis les faits. Il est soupçonné d'avoir apporté les armes dans un sac à Killian à l'heure du déjeuner.

 

À LIRE AUSSI

Image
Un homme du Raid.
Lycée attaqué à Grasse - Massacre de Colombine, armes et satanisme: les indices laissés par le tireur sur les réseaux sociaux
Kylian L., 17 ans, a fait huit blessés en ouvrant le feu dans son lycée de Grasse (Alpes-Maritimes), ce jeudi midi. Etait-il possible de prévoir son passage à l'acte? ...
16 mars 2017 - 17:16
Société
Image
Fusil d'assaut, mitraillette, arme à feu
Lycée attaqué à Grasse: fusils, armes de poing, grenades, l'impressionnant arsenal de Kylian L
On ne sait pas encore si le tireur présumé a agi pour un motif terroriste, mais une chose est sûre: l'adolescent était lourdement armé. L'enquête devra déterminer comm...
16 mars 2017 - 15:49
Société
Image
Des gardiens de prison à la maison d'arrêt de Fresnes, près de Paris, le 20 septembre 2016
Tariq Ramadan en détention provisoire: atteinte à la présomption d'innocence?
Le placement en détention provisoire de Tariq Ramadan, accusé de viols, a été largement décrié par ses soutiens qui dénoncent une justice à deux vitesses alors que plu...
13 mars 2018 - 15:57