Fusillade dans un lycée de Grasse: l'auteur présumé toujours en détention

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Fusillade dans un lycée de Grasse: l'auteur présumé toujours en détention

Publié le 15/03/2018 à 17:45 - Mise à jour à 17:57
© Valery HACHE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'auteur présumé de la fusillade qui a eu lieu en mars dernier dans un lycée de Grasse (Alpes-Maritimes) aurait pu être libéré d'ici peu mais la Chambre de l'Instruction d'Aix-en-Provence a infirmé ce jeudi la décision du juge. Il restera donc en détention provisoire.

C'était il y a un an. Le 16 mars dernier, un lycéen avait fait plusieurs blessés en ouvrant le feu dans son lycée de Grasse (Alpes-Maritimes). Depuis, il est incarcéré au quartier des mineurs de la prison de la commune et restera en détention provisoire, selon les dernières informations rapportées ce jeudi 15 par le parquet.

Pour rappel, le juge des libertés et de la détention (JLD) avait décidé que l’adolescent pourrait être libéré sous contrôle judiciaire lorsque son mandat de dépôt serait expiré. Mais le parquet s'est vivement opposée à cette décision faisant appel et a finalement obtenu gain de cause. En effet, comme l'a rapporté la procureure de la République de Grasse, Fabienne Atzori, "la chambre de l'instruction a infirmé la décision du juge des libertés et de la détention et prolongé la détention provisoire de Killian".

Elève au lycée Alexis de Tocqueville de Grasse, le jeune garçon, qui avait une fascination pour les armes et la violence, a été mis en examen pour "tentatives d'homicide", "port et transport prohibé de produits ou engins explosifs", "port et transport d’armes de catégorie B" et "fabrication d’engins explosifs". Il avait été interpellé armé d'un fusil, d'un pistolet, d'un revolver et de deux grenades, de quoi perpétrer un carnage.

Lire aussi - Lycée attaqué à Grasse - Massacre de Colombine, armes et satanisme: les indices laissés par le tireur sur les réseaux sociaux

Fort heureusement, le drame avait pu être évité, notamment grâce à l'intervention du proviseur qui s'était interposé. Dans cette affaire, un autre jeune homme est également mis en examen depuis les faits. Il est soupçonné d'avoir apporté les armes dans un sac à Killian à l'heure du déjeuner.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'auteur de la fusillade au lycée Tocqueville de Grasse va rester en détention provisoire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-